ATP : Les Français placés mais rarement gagnants

ATP : Les Français placés mais rarement gagnants©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 07 décembre 2020 à 17h39

L'ATP a publié son dernier classement de la saison ce lundi, et il y apparaît que la France est le pays le mieux représenté du Top 100 et du Top 50.



Même si aucun tournoi ATP ne s'est déroulé la semaine passée (hormis des Challengers), l'ATP a publié son dernier classement de la saison ce lundi. Une saison forcément exceptionnelle puisque le circuit s'est mis en pause de mars à juillet en raison de la pandémie de coronavirus. Le classement a d'ailleurs été gelé pendant cette période et les joueurs qui ont peu ou pas joué à la reprise (comme Roger Federer, blessé, ou Nick Kyrgios, qui n'a pas souhaité jouer) n'ont pas été trop pénalisés puisqu'ils ont pu conserver leurs résultats de la même période en 2019.
Dans ce classement de l'année 2020, on constate que la France tire plutôt bien son épingle du jeu. Elle est en effet le pays le plus représenté dans le Top 50, avec cinq joueurs (Monfils 11eme, Paire 28eme, Humbert 30eme, Mannarino 35eme, Gasquet 47eme), devant l'Italie, la Serbie, l'Espagne et les Etats-Unis, qui en comptent quatre. Mais elle est aussi le pays le plus représenté du Top 100 avec, en plus des cinq joueurs pré-cités, Tsonga (32eme), Simon (63eme), Pouille (70eme), Chardy (75eme), Moutet (77eme) et Herbert (83eme).L'Espagne compte quant à elle dix joueurs dans le Top 100 et les Etats-Unis neuf. A titre de comparaison, ils étaient également onze Français dans le Top 100 il y a dix ans, et certains sont encore là en 2020 (Monfils, Tsonga, Gasquet, Simon, Chardy, Mannarino).

Le déclin des Mousquetaires, la relève Humbert

Parmi les onze joueurs français du Top 100 de la fin d'année 2020, sept ont plus de 30 ans. Cette saison a marqué le déclin « Mousquetaires », même si Gaël Monfils est parvenu à remporter deux tournois (Montpellier et Rotterdam) en début de saison avant de s'écrouler à la reprise. Le joueur de 34 ans reste la valeur sûre du tennis français, mais de là à disputer un quart de finale de Grand Chelem, cela devient plus compliqué. Pierre-Hugues Herbert (29 ans) et Lucas Pouille (26 ans) incarnent la génération intermédiaire. Mais Herbert reste encore considéré comme d'abord un grand joueur de double, alors que Pouille n'a joué qu'un match cette saison en raison d'une blessure au coude. Et les jeunes ? Ugo Humbert (22 ans) et Corentin Moutet (21 ans) incarnent la relève. Avec Monfils, Humbert est le seul Français à avoir gagné un tournoi cette année (et même deux, à Auckland et Anvers) et semble avoir une belle avance sur Moutet, encore trop irrégulier (une finale à Doha et un quart à Cordoba tout de même). Parviendront-ils à grimper encore au classement en 2021 ? Réponse dans un an...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.