ATP : Le nouveau rap de Moutet

ATP : Le nouveau rap de Moutet©Media365

Thomas Siniecki, publié le samedi 13 juin 2020 à 16h02

L'autre carrière de Corentin Moutet se confirme, à savoir celle de rappeur. Le 75eme joueur mondial a révélé un premier freestyle consacré au thème des violences policières, avec un clip encore assez travaillé.

Corentin Moutet a relayé un nouveau clip de rap, moins d'un mois après le premier nommé Petit Frère. Il s'agit cette fois d'un freestyle intitulé BBB #1, en réaction aux polémiques sur les violences policières. « Voici ma réponse à un sujet qui me tient à cœur, détaille le jeune joueur français (21 ans) sur YouTube, en commentaire écrit sous sa vidéo. L'égalité des hommes et des femmes, peu importe la couleur, la religion, les revenus... On est tous égaux et on devrait tous l'être aux yeux de la loi. Restons unis. Bonne écoute. » Moutet introduit son clip face à sa télévision, zappant sur des extraits qui évoquent notamment le décès de George Floyd, cet homme mort aux Etats-Unis (à Minneapolis) après une interpellation policière qui a déclenché la vague d'indignation mondiale Black Lives Matter.


Morceaux choisis : « Tous les soirs c'est le même délire, solo dans mon salon, j'écris des rimes en espérant que ma vie s'allonge (...) Au sol un corps est condamné, éclairé par la lune, non il ne fera pas la une, mort sous les coups des policiers. Au sol un corps est condamné, il ne reverra pas sa fille, sous le dernier coup d'un flic, ses battements de coeur ont cessé. » Moutet évoque ensuite un quotidien rendu également difficile par les peines d'amour, avant de conclure : « Si l'espoir existait, faudrait payer pour en avoir (...) Double fuck aux flics, et si mes propos t'offusquent, on tabasse pas un homme, qu'il soit rebeu, blanc ou black. » Au niveau sportif, Moutet s'était notamment hissé en finale du tournoi de Doha en janvier, avant d'être éliminé par Marin Cilic au premier tour de l'Open d'Australie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.