ATP : Le coup de gueule de Monfils sur le niveau des Français

ATP : Le coup de gueule de Monfils sur le niveau des Français©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 23 septembre 2021 à 23h50

Présent cette semaine à Metz, Gaël Monfils a évoqué l'importance pour lui du retour du public lors des matchs et a également été clair à propos de l'actuel niveau des joueurs français.



Tête de série numéro 3 à Metz, Gaël Monfils a idéalement débuté son tournoi ce jeudi. Désormais, le Français a rendez-vous avec le Géorgien Nikoloz Basilashvili avec l'objectif de rejoindre le dernier carré du tournoi en Moselle. « Je me sens clairement mieux avec le public. Je sens que je peux tenter des choses, je me trouve plus conquérant. Je suis mieux dans mon jeu, d'une façon générale. Sans public, c'était compliqué. J'ai mis beaucoup plus de temps à m'adapter que d'autres joueurs. Avec le public revenu, j'ai recommencé à bien jouer. Coïncidence ou pas, j'ai l'impression que je suis bien mieux. (...) Être le seul Français en quarts ? Il faut arrêter avec ce truc de zéro Français en fin de tournoi. Est-ce que les gars qui ont perdu étaient favoris de leur match ? Je ne suis pas sûr », a notamment lancé l'intéressé, à l'issue de sa victoire contre l'Allemand Philipp Kohlschreiber.

« La période a été compliquée, mais on va revenir »

« Je trouve dur de pointer ça du doigt. C'est déjà assez dur de perdre. Tout le monde cherche à gagner, on ne fait pas exprès de perdre. Oui, peut-être qu'on performe moins cette semaine. Oui, peut-être que ça ira mieux la semaine prochaine. Oui, c'était compliqué en Grand Chelem cette année. Mais ce n'est pas une fin en soi. Combien de pays rêveraient d'avoir autant de joueurs que nous dans le classement ? On est une grande nation de tennis, même si de temps en temps c'est un peu plus dur, a par la suite continué Monfils, dans des propos recueillis par L'Equipe, alors que Barrère, Humbert, Rinderknech, Hoang, Müller, Simon et Pouille ont été sortis lors des deux premiers tours. Il ne faut pas trop nous monter quand on joue bien et il ne faut pas trop nous pointer du doigt quand on perd. Cela fait mal et on espère que ça changera rapidement. La période a été compliquée, mais on va revenir. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.