ATP : La mise au point de Tomic

ATP : La mise au point de Tomic©Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 16 janvier 2021 à 13h25

Après sa qualification pour le tableau final de l'Open d'Australie, Bernard Tomic a tenu à faire une mise au point face aux journalistes.



Le tennis australien compte dans ses rangs de sacrés trublions. Il y a évidemment Nick Kyrgios, habitué aux frasques, aux coups de sang et aux déclarations choc. Il y a également Bernard Tomic. Retombé au 228eme rang mondial, le joueur de 28 ans refait parler de lui en ce début de saison 2021. En bien, avant tout. Oublié par la Fédération de son pays et privé de wild-card pour l'Open d'Australie qui débutera cette année plus tard que d'habitude, le 8 février, Tomic a disputé les qualifications du premier Majeur de l'année et cela s'est bien terminé.

Tomic : « Je risque ma vie, et je joue »

Le quart de finaliste de l'US Open en 2011 s'est extirpé du tableau à Doha, au Qatar, et a gagné son billet pour le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Il avait des choses à dire ensuite. Le rebelle australien avait déjà fait part de son agacement face aux journalistes quant à un éventuel manque de motivation après son premier tour. « Je suis à Doha, j'ai risqué ma vie en venant ici, ma santé. Le Covid est dans les parages, il y a beaucoup de malades, avec beaucoup de choses qui peuvent mal tourner. Je risque ma vie, et je joue. Bien sûr, je viens pour y arriver. Sinon, je raccrocherais mes raquettes. Je n'ai plus besoin de jouer au tennis, j'ai assez d'argent - alors pourquoi me posez-vous cette question ? Ne posez pas de questions comme ça », avait-t-il dit selon The Guardian.

« Je ne pense pas que vous ayez été justes envers moi au cours de la dernière décennie »

Après son succès face à John-Patrick Smith, mercredi, qui a validé sa qualification pour l'Open d'Australie, Bernard Tomic a tenu à faire une mise au point avec la presse. « Vous êtes ceux qui écrivent les mauvaises choses sur moi. Je me suis qualifié pour un Chelem, que devriez-vous écrire ? Je ne pense pas que vous ayez été justes envers moi au cours de la dernière décennie. Vous pouvez le tourner comme vous le souhaitez, mais n'oubliez pas le fait que je me suis qualifié pour un Grand Chelem. Si vous m'aimez et que vous êtes fan de moi, écrivez gentiment », a tancé l'incorrigible joueur australien, 17eme mondial à son top en janvier 2016. Soit il y a cinq ans désormais...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.