ATP : Kei Nishikori stoppe sa saison

ATP : Kei Nishikori stoppe sa saison©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mercredi 16 août 2017 à 14h40

Blessé au poignet, Kei Nishikori a décidé de mettre un terme à sa saison. Après Novak Djokovic et Stan Wawrinka, la Japonnais est le troisième membre du Top 10 à dire stop à 2017.

Une véritable avalanche de blessures. C'est ce à quoi le monde du tennis est actuellement confronté. Le Masters 1000 de Cincinnati, qui a débuté lundi, est amputé de sept des dix premiers mondiaux au classement ATP. A plus long terme, Novak Djokovic et Stan Wawrinka ont déjà annoncé leur fin de saison. Ce mercredi, c'est Kei Nishikori qui a décidé de mettre un terme prématuré à son exercice 2017. Le Japonnais, qui avait décidé il y a quelques jours de renoncer au tournoi américain, est blessé à un poignet qui l'embête depuis plusieurs mois. « Il y a deux jours, à l'entrainement, Kei a entendu un craquement dans son poignet. Après avoir consulté deux spécialistes, il est clair que Kei souffre d'une déchirure à un tendon » a expliqué le manager du joueur dans un communiqué. De quoi terminer la tête en bas une saison marquée par "seulement" deux finales (Brisbane et Buenos Aires), la première sans titre depuis 2011. Le n°9 mondial n'a pas dépassé le stade des quarts de finale en Grand Chelem cette année. C'était à Roland Garros, après un huitième de finale à l'Open d'Australie, et avant une sortie un tour plus tôt à Wimbledon. Le Japonnais, déjà mal embarqué à la Race (13eme), va achever sa saison avec 1885 points. Un total qui devrait le faire terminer entre la 18eme et la 20eme place. Il n'avait plus quitté le Top 10 depuis 2014.
L'US Open approche, les stars s'éloignent...
Au-delà des forfaits déjà actés (Djokovic, Wawrinka, et maintenant Nishikori), l'US Open pourrait bien être confronté à de nouvelles mauvaises surprises d'ici le 28 août. Les états de santé d'Andy Murray et Roger Federer, qui ont été contraints de zapper le tournoi de Cincinnati, questionnement grandement. La manière dont le Suisse, gêné par des problèmes de dos, a terminé sa finale contre Alexander Zverev Montréal a inquiété. Quant à la hanche de celui qui sera délogé de sa place de n°1 mondial lundi, on ne sait pas encore si elle décidera de ternir définitivement sa fin d'année. Même si elle n'est pas clairement affichée comme telle, c'est une course contre-la-montre que ces joueurs semblent débuter. Si elle se termine mal, la voie sera royale pour Rafael Nadal...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU