ATP : Ivan Lendl et Alexander Zverev se séparent

ATP : Ivan Lendl et Alexander Zverev se séparent©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 27 juillet 2019 à 00h04

Alexander Zverev et Ivan Lendl ont annoncé qu'ils se séparaient d'un commun accord, après onze mois de collaboration. Le coach tchèque paie les résultats décevants du joueur allemand cette saison.

« Parfois, nous sommes sur le court pour un entraînement et pendant les deux heures de la séance, il passe une demi-heure à me tourner le dos et à me raconter comment il a bien joué au golf le matin précédent. Nous en avons parlé et je lui ai demandé de se concentrer un peu plus sur le tennis ». Voici ce que déclarait Alexander Zverev au magazine allemand Tennis Magazin en début de semaine. L'annonce ce sa rupture avec le coach tchèque, ce vendredi, n'est donc une surprise pour personne, au vu de la détérioration de leur relation. Les deux hommes ont annoncé, en marge du tournoi de Hambourg dont Zverev disputera les demi-finales samedi, la fin de leur collaboration d'un commun accord.

Le Masters 2018, point d'orgue de leur collaboration

« Je crois beaucoup en Sasha, qui est encore très jeune. Je pense qu'un jour, il pourra devenir un grand joueur, mais en ce moment il a quelques problèmes en dehors du court qui rend difficile le fait de travailler avec lui selon ma philosophie », déclare Lendl (59 ans), qui l'entraînait depuis le 21 août 2018. « Je n'ai que du respect pour Ivan. Nous avons bien travaillé pendant dix mois et c'était vraiment cool de l'avoir eu dans mon staff, et de remporter le Masters. J'ai un grand respect pour lui mais nous allions dans deux directions différentes. Je lui souhaite le meilleur, je pense qu'il trouvera un joueur très bientôt », a réagi de son côté le n°5 mondial. Durant leur collaboration, Lendl et Zverev ont remporté le Masters de Londres et le tournoi de Genève, et disputé la finale à Acapulco. Mais le joueur allemand a continué de peiner en Grand Chelem, avec un seul quart de finale au compteur, cette année à Roland-Garros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.