ATP : Gasquet veut aider la nouvelle génération française

ATP : Gasquet veut aider la nouvelle génération française©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mercredi 15 décembre 2021 à 16h50

Conscient que le tennis français traverse une passe compliquée, Richard Gasquet (35 ans) entend bien aider la nouvelle génération à prendre le relais de celle des Mousquetaires.

« C'était très, très mauvais, c'est même nul. Que tu n'aies pas un Français en huitièmes d'un Grand Chelem, c'est incroyable. » Le constat sur l'année 2021 du tennis français est lucide et vient de Richard Gasquet. Après plusieurs belles générations, les Bleus n'ont guère brillé cette saison, alors que les jeunes tardent à éclore au plus haut niveau mondial. « L'année prochaine est une année importante pour les jeunes. J'espère qu'on aura un mec dans les dix. Là, cette année il n'y en a pas et c'est inquiétant. (...) On va essayer de pousser les jeunes, que ce soit (Hugo) Gaston, (Ugo) Humbert, Lucas (Pouille) qui peut revenir, d'autres qui vont arriver. Je joue pas mal avec les mecs et je suis sensible à ça, a reconnu le Biterrois. On a été dans la même position, dans des moments de doutes, des moments compliqués où on ne franchit pas le cap, où les tournois sont durs, les Futures, les Challengers, il y a beaucoup de concurrence. »

« L'ATP ensuite, c'est une jungle »

« Ça me parle parce que j'ai été dans ces moments-là. On sait ce que c'est le haut niveau, les sacrifices qu'il faut faire pour y arriver, ce qui se passe dans la tête. La confiance en soi, c'est complexe. Il faut transmettre cette expérience. (...) En fait les juniors, ça ne veut rien dire. Ce qui est important, c'est le circuit. C'est ne pas connaître le tennis de se dire que si tu finis troisième junior, tu vas avoir une grande carrière, a par la suite expliqué Gasquet, lors d'un entretien à L'Equipe à propos de la crise traversée par le tennis français. Moi, j'ai gagné Roland-Garros juniors, une minute après je l'avais oublié. C'est bien de les gagner mais ça ne garantit rien. Ça peut même mettre bêtement la pression, tu es attendu derrière, ça ne devrait pas être le cas. L'ATP ensuite, c'est une jungle. Tous les mecs jouent bien. Aujourd'hui, un mec 200eme ou 300eme est bien plus fort qu'avant. » Reste à savoir si 2022 permettra aux Bleus de relever la tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.