ATP - Gasquet : "Tout le monde connaît Nadal sur son île, mais les gens lui foutent la paix"

ATP - Gasquet : "Tout le monde connaît Nadal sur son île, mais les gens lui foutent la paix"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 08 juin 2022 à 23h58

Trois jours après le quatorzième titre de Rafael Nadal à Roland-Garros, chacun continue d'y aller de son anecdote ou sa petite histoire à propos de la légende espagnole. Richard Gasquet est un des mieux placés pour ça.



Richard Gasquet s'est confié à Paris Match concernant Rafael Nadal, devenu un de ses amis sur le circuit : "On s'est croisés pour la première fois en finale du tournoi des Petits As à Tarbes ; on avait treize ans. Je l'ai battu, mais c'était déjà dur. Trois ans plus tard, il était quasi intouchable. C'était un gamin qui tapait plus fort, avec plus d'intensité que tous les autres." Le Français, un des deux derniers - avec Gael Monfils - de la génération dorée du tennis tricolore à résister encore (Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon ont annoncé leur retraite, à la fin de la saison pour ce dernier), se rappelle avoir "passé une semaine chez lui à Majorque, pour s'entraîner" : "Il est simple, très humble et travaille avec beaucoup de sérieux. Il a besoin d'être chez lui, de passer du temps sur son bateau. Tout le monde le connaît sur son île, mais les gens lui foutent la paix."

"Son métier ne l'a jamais rendu fou"

Richard Gasquet assure que "Rafa" mène "une vie tranquille", qu'il ne s'est "pas perdu dans la célébrité" et que "son métier ne l'a jamais rendu fou". Le Biterrois, qui n'a que deux semaines d'écart avec Rafael Nadal (l'Espagnol a fêté son anniversaire la semaine dernière à Roland-Garros, le vendredi, tandis que Richard Gasquet soufflera ses 36 bougies dans dix jours, le 18 juin), n'a par ailleurs aucune inquiétude à propos de la santé de son collègue : "Oui, il a mal au pied, mais il ne faut pas oublier qu'il est dans une sacrée forme."


Le 72eme joueur mondial se remémore notamment la finale de l'Open d'Australie, où l'Espagnol a battu Daniil Medvedev en plus de cinq heures et en revenant de deux sets à rien contre lui (2-6, 6-7, 6-4, 6-4, 7-5). "Il ne pourra pas faire à chaque tournoi une infiltration, comme il l'a fait à Roland-Garros. Je n'ai pas cru une seconde qu'il annoncerait sa retraite." Richard Gasquet le juge même d'ores et déjà favori de la prochaine édition, l'estimant toujours imbattable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.