ATP : Federer et Nadal reviennent au Conseil des joueurs de l'ATP

ATP : Federer et Nadal reviennent au Conseil des joueurs de l'ATP©Panoramic, Media365

Marie Mahé, publié le jeudi 08 août 2019 à 22h20

Après avoir pris leurs distances avec l'instance, Roger Federer et Rafael Nadal vont finalement revenir au Conseil des joueurs de l'ATP. Le Président, le Serbe Novak Djokovic n'échappe pas aux critiques, notamment depuis le début de l'année.

Ils ont finalement décidé de faire volte-face. Après avoir, dans un premier temps, décidé de prendre leurs distances, Roger Federer et Rafael Nadal ont finalement réintégré le Conseil des joueurs de l'ATP. Cette instance n'a pas été épargnée ces derniers temps par les différents conflits qui y règnent. Et ce n'est visiblement pas encore terminé. Les deux stars, qui veulent y jouer un rôle en étant actifs, pourraient bien être revenus pour s'opposer au Président, le Serbe Novak Djokovic. Depuis le début de cette année 2019, ce dernier est amené à prendre des décisions, constamment contestées, ou presque. Et notamment par le Suisse et l'Espagnol. En mars dernier, dans le but de donner davantage de pouvoir aux joueurs, Djokovic ainsi que ses alliés, dont le plus emblématique reste Justin Gimelstob, ont fait en sorte que le président de l'ATP Chris Kermode soit tout bonnement destitué.

Djokovic n'a pas que des alliés

Quant à Gimelstob, il a ensuite été contraint de quitter ses fonctions le 1er mai, alors que la justice américaine l'avait condamné après une violente agression survenue dans un cadre privé. Depuis cette date, le numéro un mondial n'a eu de cesse de répéter à qui voulait l'entendre que son allié avait été « traité injustement », et qu'on s'en rendrait compte un jour. Ses propos n'avaient pas particulièrement été bien reçus, et c'est peu de le dire. Le 29 juin dernier, soit à la veille de Wimbledon, après une réunion compliquée d'un total de presque sept heures, quatre joueurs avaient claqué la porte : Robin Haase, Daniel Vallverdu, Jamie Murray et Sergiy Stakhovsky. Alors que Federer et Nadal s'apprêtent donc à revenir, ils avaient, à l'époque, toujours affirmé leur opposition au renvoi de Kermode. De futurs conflits ne sont donc pas à exclure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.