ATP - Dubaï : Monfils étrille Gasquet et rejoint Djokovic pour une nouvelle tentative

ATP - Dubaï : Monfils étrille Gasquet et rejoint Djokovic pour une nouvelle tentative©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 27 février 2020 à 20h15

Novak Djokovic s'est montré expéditif face à Karen Khachanov (6-2, 6-2), comme Gaël Monfils face à Richard Gasquet (6-3, 6-3).

Novak Djokovic poursuit son cavalier seul à Dubaï. Le Serbe quatre fois vainqueur du tournoi n'avait laissé que quatre jeux à l'Allemand Philipp Kohlschreiber (6-1, 6-3) la veille pour son entrée en lice dans cette édition 2020 dont il est naturellement l'immense favori après son sacre à l'Open d'Australie. Karen Khachanov, sa deuxième victime de la semaine, n'a pas bénéficié d'une plus grande pitié de la part du numéro 1 mondial. Comme Kohlschreiber vingt-quatre heures plus tôt, le Russe n'a d'ailleurs pas eu droit lui non plus d'inscrire plus de quatre jeux à un Djokovic aux allures de rouleau-compresseur depuis son arrivée à Dubaï. Seule différence par rapport à son premier match : le score (6-2, 6-2) et la durée (1h06, contre 1h01 face à Kohlschreiber). Pour le reste, la tête de série numéro 1 s'est montrée une fois de plus impitoyable. Khachanov a tenu trois jeux avant de craquer une première fois face au meilleur relanceur du circuit, actuellement injouable. Les jeux ont ensuite défilé pour le Russe, incapable de résister au rythme d'enfer imprimé par le Serbe dans cette revanche de la finale de Bercy en 2018. Le moins bien classé des deux joueurs avait alors crée la sensation. Jeudi, la logique a été respectée, et la rencontre a même tourné très vite à la démonstration d'un Djokovic qu'il sera très difficile d'arrêter avant la remise du trophée.

Monfils domine Gasquet

Gaël Monfils, qui sera le prochain à se dresser sur sa route, est prévenu. D'autant qu'en seize confrontations avec le « Djoker », le Français a perdu... seize fois. Comme le Serbe, Monfils a nettement surclassé son adversaire de jeudi en quarts de finale, en l'occurrence Richard Gasquet (6-3, 6-3, 1h14 de jeu). Un ton au-dessus de son compatriote, le numéro 9 mondial a breaké deux fois dans chaque set le Bitterrois, tombeur la veille d'un autre Tricolore Benoît Paire. Un match qui avait visiblement laissé des traces du côté du plus âgé des deux joueurs. Et à part sur une glissade en fin de match sur laquelle il a été tout près de se tordre la cheville gauche, Monfils n'a jamais tremblé face à Gasquet, passé à la moulinette au même titre que les onze victimes précédentes du Parisien, vainqueur à Montpellier et Rotterdam et maintenant demi-finaliste à Dubaï, où il avait déjà atteint le dernier carré l'an dernier, avant de chuter face à Stefanos Tsitsipas. C'est simple : avec Novak Djokovic, la « Monf », vainqueur jeudi de son douzième match de suite, est le joueur le plus en forme de ce début de saison, et ce en dépit de sa gifle reçue en huitièmes de finale à Melbourne face au futur finaliste Dominic Thiem. Le hic, c'est que le Français est l'une des proies préférées de Djokovic. A Monfils d'inverser enfin la tendance vendredi en demi-finales.

Evans poursuit l'aventure

Tête de série numéro 6, Andrey Rublev ne verra pas le dernier carré à Dubaï. Le Russe a, en effet, chuté dès les quarts de finale face à Daniel Evans. Dès le premier jeu, le 14eme joueur mondial a été mis dos au mur, cédant son service avant d'avoir un deuxième break de retard à l'issue du cinquième jeu. Daniel Evans a ensuite lâché un peu de lest et a eu une balle de débreak à sauver avant de servir pour le set. C'est alors qu'Andrey Rublev a haussé son niveau de jeu avec quatre nouvelles opportunités d'effacer un de ses breaks de retard puis le Britannique a manqué deux balles de set. La troisième a été la bonne à l'issue d'un jeu très accroché. Piqué au vif, Andrey Rublev a attaqué la première manche tambour battant car, après avoir sauvé quatre balles de break dès son premier jeu de service puis en avoir manqué une dans la foulée, c'est bien le Russe qui s'est offert le premier break du deuxième set... avant de laisser son adversaire revenir et aligner quatre jeux de suite pour se rapprocher à un jeu du match. Servant pour sceller le sort de la rencontre à cinq jeux à quatre, Daniel Evans a craqué et laissé Andrey Rublev revenir à hauteur et aller chercher le jeu décisif. Un tie-break où le Russe a eu deux opportunités de revenir à égalité mais, à la troisième balle de match, c'est bien le Britannique qui a fait la décision (6-2, 7-6 en 2h12'), sa cinquième victoire contre un membre du Top 20 en 2020.

Tsitsipas a souffert

Il aura pour adversaire Stefanos Tsitsipas. Il s'en est pourtant fallu de pas grand-chose que Jan-Lennard Struff ne stoppe l'élan du Grec vainqueur la semaine dernière à Marseille et qui a aligné jeudi une septième victoire de rang. Avant de renverser l'Allemand en trois sets (4-6, 6-4, 6-4) en 2h23, le numéro 6 mondial battu deux fois sur les trois confrontations entre les deux joueurs, a en effet dû batailler, d'abord pour revenir à un set partout après avoir cédé la première manche au 34eme au classement ATP. Tsitsipas a continué de cravacher dans le dernier set face à un Struff très accrocheur et bien décidé à faire oublier son timide début de saison (élimination d'entrée à Rotterdam et à l'Open d'Australie, défaite au 2eme tour à Brisbane) en s'offrant l'un des joueurs en forme du moment. Mais pour cela, il aurait fallu que l'Allemand ne perde pas un jeu très important alors que les deux hommes étaient à égalité 4-4 dans cette ultime manche. Car si Struff avait su écarter quatre balles de break dans le premier jeu, il n'a pas su se montrer aussi solide dans ce neuvième jeu, Tsitsipas parvenant à breaker au meilleur moment sur sa deuxième opportunité du jeu avant de remporter derrière son jeu de service blanc et de laisser éclater sa joie, visiblement très soulagé de s'être sorti du piège.

Avec M.W

DUBAI (Emirats arabes unis, ATP 500, dur extérieur, 2 576 590€)
Tenant du titre : Roger Federer (SUI)

Demi-finales
Djokovic (SER, n°1) - Monfils (FRA, n°3)
Evans (GBR) - Tsitsipas (GRE, n°2)

Quarts de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Khachanov (RUS, n°7) : 6-2, 6-2
Monfils (FRA, n°3) bat Gasquet (FRA) : 6-3, 6-3
Evans (GBR) bat Rublev (RUS, n°6) : 6-2, 7-6 (9)
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Struff (ALL) : 4-6, 6-4, 6-4

Huitièmes de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Kohlschreiber (ALL) : 6-3, 6-1
Khachanov (RUS, n°7) bat Novak (AUT, Q) : 6-3, 6-4
Monfils (FRA, n°3) bat Uchiyama (JAP, Q) : 6-1, 6-2
Gasquet (FRA) bat Paire (FRA, n°8) : 6-4, 6-4

Rublev (RUS, n°6) bat Krajinovic (SER) : 7-6 (3), 6-0
Evans (GBR) bat Herbert (FRA) : 7-5, 3-6, 7-6 (7)
Struff (ALL) bat Basilashvili (GEO) : 6-1, 6-0
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Bublik (KAZ) : 7-6 (1), 6-4

1er tour
Djokovic (SER, n°1) bat Jaziri (TUN, WC) : 6-1, 6-2
Kohlschreiber (ALL) bat Safwat (EGY, WC) : 4-6, 6-4, 6-0
Novak (AUT, Q) bat Gunneswaran (IND, WC) : 6-4, 6-3
Khachanov (RUS, n°7) bat Kukushkin (KAZ) : 7-6 (2), 6-1

Monfils (FRA, n°3) bat Fucsovics (HUN) : 6-4, 7-5
Uchiyama (JAP, Q) bat Lu (TAI) : 3-6, 6-1, 6-2
Gasquet (FRA)
Paire (FRA, n°8) bat Cilic (CRO) : 2-6, 7-5, 7-6 (1)

Rublev (RUS, n°6) bat Musetti (ITA, Q) : 6-4, 6-4
Krajinovic (SER) bat J.Sousa (POR) : 4-6, 6-3, 6-3
Herbert (FRA) bat Nishioka (JAP) : 7-5, 6-2
Evans (GBR) bat Fognini (ITA, n°4) : 3-6, 6-4, 7-5

Struff (ALL) bat Bautista Agut (ESP, n°5) : 7-6 (2), 7-5
Basilashvili (GEO) bat Berankis (LIT) : 5-7, 7-6 (2), 6-3
Bublik (KAZ) bat Hurkacz (POL) : 6-2, 7-5
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Carreño Busta (ESP) : 7-6 (1), 6-1

Vos réactions doivent respecter nos CGU.