ATP - Dopage : Gabashvili suspendu 20 mois

ATP - Dopage : Gabashvili suspendu 20 mois©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 19 novembre 2021 à 18h08

Contrôlé positif au furosémide lors du Challenger d'Almaty en juin dernier, Teymuraz Gabashvili a été suspendu 20 mois à compter du 18 novembre, a annoncé l'ATP ce vendredi. Aujourd'hui 270eme au classement, le joueur géorgien de 36 ans a occupé la 43eme place mondiale au meilleur de sa carrière.

Teymuraz Gabashvili rattrapé par la patrouille. Reconnu coupable de dopage, le joueur géorgien de 36 ans sera tenu éloigné des terrains pendant un long moment. L'ATP a en effet annoncé vendredi que l'intéressé avait été suspendu pour vingt mois. Une sanction qui a pris effet à partir du 18 novembre prochain. Le 270eme au classement a été contrôlé positif au furosémide en juin dernier lors du tournoi Challenger d'Almaty, au Kazakhstan, a précisé l'instance, rappelant que le furosémide est un diurétique et agent masquant et qu'il figure sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA). A Almaty, Gabashvili s'était arrêté d'entrée après sa défaite cinglante face au Roumain Jianu. Une semaine plus tard, le compatriote de Nikoloz Basilashvili faisait partie des inscrits à l'autre tournoi de la ville kazakhe Almaty 2 et cette fois, il avait pris la porte au deuxième tour après s'être incliné, là encore sans montré une grande résistance, au Néerlandais De Jong.

Gabashvili suspendu jusqu'en mai 2023

Le joueur aujourd'hui classé dans les profondeurs du classement mais qui apparaissait dans le Top 50 au plus fort de sa carrière et avait même occupé le 43eme rang mondial le 1er février 2016 - ce qui reste son meilleur classement à ce jour - n'a ensuite jamais fait mieux que le deuxième tour lors des quinze tournois qu'il a disputés après ses passages éclairs dans les deux épreuves d'Almaty, où il avait donc subi le contrôle positif qui lui vaut aujourd'hui d'être suspendu jusqu'en mai 2023. A deux exceptions toutefois, lors du Challenger de Rennes (remporté par le Français Benjamin Bonzi), où il avait atteint les quarts de finale (troisième tour du tournoi), ainsi qu'à Barcelone, épreuve inscrite elle aussi au calendrier du circuit Challenger, où le Géorgien avait là aussi buté à son troisième match (quarts de finale) sur le Bulgare Kuzmanov. A 36 ans, le natif de Tbilissi toujours en quête de son premier titre sur le circuit a pris l'habitude de jouer beaucoup de tournois chaque saison. Le voici au repos forcé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.