ATP : Djokovic exprime son ras-le-bol

ATP : Djokovic exprime son ras-le-bol©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mercredi 03 novembre 2021 à 22h30

Face aux médias serbes, Novak Djokovic a tenu à mettre les choses au clair lors du Rolex Paris Masters à propos de certaines choses dites à son sujet, comme son statut vaccinal.



Discret ces derniers temps depuis sa défaite en finale de l'US Open contre Daniil Medvedev, Novak Djokovic n'a pas pris la parole pour rien cette semaine en marge du Rolex Paris Masters. Bien qu'éloigné des courts dernièrement, le Serbe a tout de même fait beaucoup parler de lui suite à la décision de l'Etat de Victoria de demander que les joueurs soient vaccinés pour disputer l'Open d'Australie. Or, le numéro un mondial a déjà évoqué cette situation et avait laissé planer le doute, lui qui ne semblait pas un grand fan des vaccins. « Je ne lis pas les journaux, et je n'ai pas regardé les informations à la télévision depuis quelques années maintenant. Cependant, je reçois des informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Je ne peux pas dire que cela ne m'affecte pas. Je suis humain et j'ai des émotions. Mais je ne me soucie pas trop de ce qui est écrit sur ma ma vie parce que je sais qui je suis et ce que je suis » a-t-il notamment déclaré.

« Défendre les choses que je crois justes »

« Bien sûr, je me trompe aussi, mais cela m'affecte lorsque des mensonges sont répandus. D'une certaine manière, je suis déjà habitué à tout cela de la part des médias internationaux mais aussi nationaux. La propagande est en train de se créer. Je suis entraîné dans tout cela sur la base de quelque chose que j'ai dit il y a plus d'un an (sur la vaccination, ndlr). Le processus d'information est allé dans une direction qui ne représente plus le journalisme dans sa forme originale, a par la suite lancé Djokovic, en guise de droit de réponse, dans des propos repris par We Love Tennis. Il y a de moins en moins de journalistes indépendants et d'informations libres, et de plus en plus de ces informations sont contrôlées et répandues à partir d'une ou deux sources, donc la propagande qui se propage convient à l'élite ou à un certain groupe de personnes. Cela m'affecte certainement, mais cela ne m'empêchera pas de défendre les choses que je crois justes. » Pour savoir si le numéro un mondial sera présent à Melbourne début 2022, il faudra encore patienter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.