ATP / Dimitrov : " Le coronavirus ? J'ai perdu trois kilos, j'étais KO "

ATP / Dimitrov : " Le coronavirus ? J'ai perdu trois kilos, j'étais KO "©Media365

Marie Mahé, publié le lundi 27 juillet 2020 à 10h00

Un mois après son test positif au nouveau coronavirus, Grigor Dimitrov effectuait son grand retour sur un court de tennis à l'occasion de l'UTS, ce week-end. Le Bulgare s'est confié à L'Equipe sur les conséquences que le Covid-19 a eu sur lui.



Son test positif au nouveau coronavirus du 21 juin dernier avait alors entraîné la fin prématurée de l'Adria Tour et la polémique autour de Novak Djokovic, l'organisateur de l'événement. Ce week-end, soit environ un bon mois après, Grigor Dimitrov était de retour sur un court de tennis, à l'occasion de l'UTS joué à l'académie Mouratoglou. Particulièrement touché par le Covid-19, qui avait même entraîné son hospitalisation, le Bulgare n'était clairement pas au mieux de sa forme, ces derniers jours. Une période vraiment pas simple, comme il l'a confié à L'Equipe : « Ça n'a rien à voir avec l'état de forme dans lequel vous êtes avant d'être touché, le virus ne se pose aucune question. J'ai perdu trois kilos. J'étais K.-O. J'ai perdu beaucoup de mes facultés en cardio. J'ai perdu beaucoup de choses. Je ne respirais plus bien, j'avais perdu le goût et l'odorat... Il y a plein de variables à remettre en place. Vingt jours à la maison, c'est beaucoup. Même si ça peut ne pas avoir l'air grave, ça vous affecte beaucoup. On ne sent rien tout de suite, mais ça arrive après. Juste après avoir été testé positif, je me sentais plutôt bien et progressivement j'ai commencé à faiblir, à ressentir beaucoup de fatigue. Je ne me sentais pas bien avec peu de retours positifs au fil des jours. »

Dimitrov : « Je ne suis pas encore prêt à jouer à mon meilleur niveau »

Une situation qui a forcément marqué le joueur qui souhaite désormais faire passer le message suivant : « Mentalement, ce n'est pas facile. Les gens doivent savoir que ça peut arriver, que ça peut arriver à tout le monde et qu'il faut apprendre à vivre avec ça. Après une semaine d'entraînement en tout cas, je ne suis pas encore prêt à jouer à mon meilleur niveau. » Dans le même temps, Dimitrov se pose également des questions au sujet de l'US Open, prévu, pour le moment, du 31 août au 13 septembre prochains : « Pour tout le monde, il y a encore beaucoup de questions, comme la quarantaine, et peu de réponses. Pour moi, il y a aussi et surtout la dimension physique. Mentalement, je peux le faire. Mais retrouver les trois kilos dans les trois semaines, puis jouer Cincinnati et l'US Open au meilleur des cinq sets... ça me semble pour le moment être très ambitieux. Il y a des jours où je me sens bien et où je peux m'entraîner longtemps. Et d'autres où je me sens vidé. C'est tout un processus. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.