ATP Cup : L'Australie en quarts, la Bulgarie et la Russie enchaînent, Tsitsipas n'a pas réussi à sauver la Grèce

ATP Cup : L'Australie en quarts, la Bulgarie et la Russie enchaînent, Tsitsipas n'a pas réussi à sauver la Grèce©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le dimanche 05 janvier 2020 à 16h06

Avec deux succès après deux journées, l'Australie a validé sa qualification pour les quarts de finale de l'ATP Cup. La Bulgarie et la Russie ont fait un grand pas. Mais attention à la dernière journée qui peut tout changer. L'Italie a enfin ouvert son compteur et reste en vie. De son côté, la Grèce est passée tout proche d'un premier succès, mais Stefanos Tsitsipas n'a rien pu faire.

Avant son dernier match contre la Grèce, l'Australie est qualifiée pour les quarts de finale de l'ATP Cup, à la faveur de la victoire de l'Allemagne sur la Grèce. Après deux journées, les organisateurs de la compétition n'ont pas encore concédé la moindre défaite. Après l'Allemagne, c'est le Canada qui a été écarté sur le score de 3-0. Un petit exploit car la journée avait démarré avec l'annonce du forfait de Nick Kyrgios. Mais John Millman a parfaitement pris le relais. Le trentenaire a écarté Félix Auger-Aliassime pour gagner son premier match de la saison 2020 (6-4, 6-2). Breaké rapidement, l'Australien a remporté quatre jeux successifs pour renverser le score du premier set. Une avance qui a été confirmée lors d'un second set à sens unique. Le joker de luxe a parfaitement su maîtriser l'espoir canadien pour lancer son équipe vers un deuxième succès en autant de journées.

Des Aussies renversants

Juste après lui, Alex de Minaur a confirmé la domination australienne en triomphant de Denis Shapovalov (6-7 (6), 6-4, 6-2) dans un match entre deux représentants de la NextGen. L'Australien a remporté un véritable combat. Et il a su renverser une rencontre bien mal partie. Dans un premier set fermé à double tour, le 18eme mondial a longtemps résisté avant de craquer au tie-break. Mené au score après 1h20 de match, de Minaur s'est employé pour gagner un match complètement fou. En sauvant 14 des 16 balles de break qu'il a concédées, il a su forcer la décision. Lors du match de double, la paire Guccione-Peers, bien consciente que chaque revers pouvait être fatal dans ce type de compétition, a renversé Auger-Aliassime et Shamasdin (3-6, 7-6 (3), 10-8). Après la perte du premier set en a peine une demi-heure, la paire australienne a su conserver sa mise en jeu pour revenir à égalité au tie-break du deuxième. En convertissant sa deuxième balle de set, le duo australien a eu l'occasion d'aller chercher la victoire lors d'un super tie-break qui aurait pu lui échapper après la perte de quatre points successifs. Mais à domicile, les Australiens ont prouvé qu'ils ont les nerfs les plus solides pour rejoindre les quarts de finale de la compétition.


Grigor Dimitrov porte la Bulgarie

La Bulgarie est l'autre nation à avoir réalisé le 2/2. Mais le pays d'Europe de l'Est est beaucoup moins souverain. Il s'en remet essentiellement à Grigor Dimitrov pour tenter d'avancer. Comme face à la Grande-Bretagne, cela a été suffisant contre la Moldavie (2-1). Dimitar Kuzmanov avait bien lancé la journée en battant Alexander Cozbinov (6-1, 7-5). Même accroché durant le deuxième set, le 423eme mondial a pris le meilleur sur un Moldave moins bien classé que lui. De quoi faciliter le travail de Grigor Dimitrov. Le 20eme mondial a disposé de Radu Albot en moins de 90 minutes (6-2, 6-3). Le Bulgare n'a jamais été mis en danger. Mais cela ne l'a pas empêché de perdre un match. Lors du double, son association avec Alexandar Lazarov a été vaine. Ils ont été battus par Alexander Cozbinov et Radu Albot (4-6, 6-7). Impuissants lors du premier set, les Bulgares ont commencé le second en menant 2-0 grâce à un break précoce. Mais les Moldaves ont trouvé la solution pour recoller au score. Et dans un tie-break maîtrisé par la paire Cozbinov-Albot, la Bulgarie a perdu son deuxième match de la compétition. Une défaite qui n'empêche pas la Bulgarie d'être en tête du groupe C mais qui pourrait être handicapante en cas de deuxième place finale.

L'Italie ouvre son compteur


L'Italie a gagné son premier match en ATP Cup. La sélection transalpine a pris le meilleur sur la Norvège (2-1) dans un duel qui était encore équilibré après les deux matchs de simple. Stefano Travaglia a entamé la journée en ne faisant qu'une bouchée de Viktor Durasovic (6-1, 6-1). L'Italien a battu le 332eme mondial en moins d'une heure. Mais cela n'a pas permis de valider le succès avant le double décisif. La faute à Fabio Fognini. L'Italien a été surpris par Casper Ruud (6-2, 6-2). Dans une rencontre qui a duré à peine plus d'une heure, le jeune Norvégien a étonné. Le 54eme au classement ATP a donné une véritable leçon à un prétendant au Top 10. Dominateur sur son service, le joueur de 21 ans n'a pas concédé la moindre balle de break. De quoi s'assurer un succès tranquille pour relancer la confrontation. Une confrontation qui a été enlevée par la paire Bolelli-Fognini (6-3, 7-6 (3)). Le match de double a duré un peu plus d'1h30 et a été gagné en deux sets par les Italiens. Une victoire pleine de maîtrise qui permet à la sélection italienne de pouvoir encore rêver d'un quart de finale.

La Belgique renversée

Bien partie après le succès de Steve Darcis sur Cameron Norrie (6-2, 6-4), la Belgique n'a pas réussi à confirmer quand son meilleur joueur est entré sur le court. La défaite de David Goffin contre Daniel Evans (6-4, 6-4) a complètement relancé les Britanniques qui ont su faire la différence lors du double. Jamie Murray et Joe Salisbury ont pris le meilleur sur Sander Gillé et Joran Vliegen (6-3, 7-6 (7)). Un dénouement cruel pour des Belges qui manquent l'occasion de revenir à hauteur de la Bulgarie en tête du groupe C de cette ATP Cup. C'est un véritable huitième de finale qui va avoir lieu entre ces deux nations mardi. Le vainqueur ira en quarts de finale. Le perdant pourrait ne pas passer le cut dans le classement des meilleurs deuxièmes. La Belgique a gâché une belle opportunité et peut-être perdu plus qu'un match ce dimanche.

La Grèce était tout près

Après la défaite inaugurale de Michail Pervolarakis, 487eme joueur mondial, sur l'Allemand Jan-Lennard Struff, 35eme joueur mondial (6-4, 6-1), la Grèce a ensuite eu de vrais motifs d'espoirs, lorsque son leader Stefanos Tsitsipas, 6eme joueur mondial, s'est tranquillement défait d'Alexander Zverev, 7eme joueur mondial, dans le choc de la journée (6-1, 6-4). C'est donc finalement dans le double décisif que tout s'est joué. Un double âprement disputé entre Kevin Krawietz et Andreas Mies et Michail Pervolarakis et Stefanos Tsitsipas. Si les Grecs, qui ont remporté la première manche, ont obtenu pas moins de six balles de match, ils n'ont pas réussi à avoir le dernier mot. Après cette ultime victoire dans le double (3-6, 6-3, 17-15), l'Allemagne a eu les nerfs assez solides (2-1), pour remporter ainsi sa première victoire dans le groupe F.

La Russie ne laisse que des miettes

Deuxième match et deuxième victoire pour la Russie. Cette fois, en face, on retrouvait les Etats-Unis. Les deux premiers simples sont allés dans l'escarcelle des vainqueurs du jour. Karen Khachanov, 17eme joueur mondial, après la perte du premier set, a fini par renverser la situation et prendre la mesure de Taylor Fritz (3-6, 7-5, 6-1). Ensuite, Daniil Medvedev, 5eme joueur mondial, s'est littéralement baladé, contre l'Américain John Isner, 19eme joueur mondial. Ce dernier n'a guère tenu plus d'une heure (1h01) et a fini par s'incliner en deux petites manches (6-3, 6-1). Enfin, lors du double, la Russie avait bel et bien sorti l'artillerie lourde, avec Khachanov et Medvedev. Mais cette fois, ce sont les Américains, à savoir Austin Krajicek et Rajeev Ram, qui ont eu le dernier mot, en deux manches sèches (6-3, 6-4). La Russie s'impose donc 2-1.

ATP CUP 2020
Du 3 au 12 janvier en Australie (horaires en heure française)

PHASE DE GROUPES
2eme journée - Dimanche 5 janvier

Groupe C (à Sydney)
1- Bulgarie : 4 points (2 victoires, 0 défaite, 4 matchs gagnés, 2 matchs perdus)
2- Belgique : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 4 matchs gagnés, 2 matchs perdus)
3- Grande-Bretagne : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 3 matchs gagnés, 3 matchs perdus)
4- Moldavie : 0 point (0 victoire, 2 défaites, 1 match gagné, 5 matchs perdus)

2eme journée - Dimanche 5 janvier
BULGARIE - MOLDAVIE : 2-1
Kuzmanov (BUL) bat Cozbinov (MOL) : 6-1, 7-5
Dimitrov (BUL) bat Albot (MOL) : 6-2, 6-3
Albot/Cozbinov (MOL) battent Dimitrov/Lazarov (BUL) : 6-4, 7-6 (4)

BELGIQUE - GRANDE-BRETAGNE : 1-2
Darcis (BEL) bat Norrie (GBR) : 6-2, 6-4
Evans (GBR) bat Goffin (BEL) : 6-4, 6-4
J.Murray/Salisbury(GBR) battent Gille/Vliegen (BEL): 6-3, 7-6 (7)

Groupe D (à Perth)
1- Russie : 4 points (2 victoires, 0 défaite, 5 matchs gagnés, 1 match perdu)
2- Norvège : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 3 matchs gagnés, 3 matchs perdus)
3- Italie : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 2 matchs gagnés, 4 matchs perdus)
4- Etats-Unis : 0 point (0 victoire, 2 défaites, 2 matchs gagnés, 4 matchs perdus)

2eme journée - Dimanche 5 janvier
ITALIE - NORVEGE : 2-1
Travaglia (ITA) bat Durasovic (NOR) :  6-1, 6-1
Ruud (NOR) bat Fognini (ITA) : 6-2, 6-2
Bolelli/Fognini (ITA) battent Durasovic/Ruud (NOR) : 6-3, 7-6 (3)

RUSSIE - ETATS-UNIS : 2-1
Khachanov (RUS) bat Fritz (USA) : 3-6, 7-5, 6-1
Medvedev (RUS) bat Isner (USA) : 6-3, 6-1
Krajicek/Ram (USA) battent Khachanov/Medvedev (RUS) : 6-3, 6-4

Groupe F (à Brisbane)
1- Australie : 4 points (2 victoires, 0 défaite, 6 matchs gagnés, 0 match perdu) >>> QUALIFIÉE POUR LES QUARTS DE FINALE
2- Canada : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 3 matchs gagnés, 3 matchs perdus)
3- Allemagne : 2 points (1 victoire, 1 défaite, 2 matchs gagnés, 4 matchs perdus)
4- Grèce : 0 point (0 victoire, 2 défaites, 1 match gagné, 5 matchs perdus)

2eme journée - Dimanche 5 janvier
CANADA - AUSTRALIE : 0-3
Millman (AUS) bat Auger-Aliassime (CAN) : 6-4, 6-2
de Minaur (AUS) bat Shapovalov (CAN) : 6-7 (6), 6-4, 6-2
Guccione/Peers (AUS) battent Auger-Aliassime/Shamasdin (CAN) : 3-6, 7-6 (3), 10-8

ALLEMAGNE - GRECE : 2-1
Struff (ALL) bat Pervolarakis (GRE) : 6-4, 6-1
Tsitsipas (GRE) bat Zverev (ALL) : 6-1, 6-4
Krawietz/Mies (ALL) battent Pervolarakis/Tsitsipas (GRE) : 3-6, 6-3, 17-15

Vos réactions doivent respecter nos CGU.