ATP - Bâle : Alcaraz tient son rang

ATP - Bâle : Alcaraz tient son rang©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 28 octobre 2022 à 19h53

Sorti d'entrée par David Goffin à Astana au début du mois, Carlos Alcaraz refait parler de lui sur les courts de Bâle. Vainqueur vendredi en deux sets (6-3, 6-4) de son meilleur ami et compatriote Pablo Carreño Busta, le numéro 1 mondial espagnol disputera samedi contre Felix Auger-Aliassime, qu'il n'a encore jamais battu, sa première demi-finale depuis son triomphe à l'US Open.



Un tournoi a suffi pour relancer la machine. Après un retour manqué à Astana au début du mois avec cette défaite d'entrée contre le Belge David Goffin alors qu'on ne l'avait plus vu à l'œuvre depuis son sacre à l'US Open, Carlos Alcaraz fait de nouveau un malheur cette semaine à Bâle, où il s'est qualifié vendredi pour les demi-finales. Si contre le Britannique Draper au premier tour, le numéro 1 mondial avait semblé encore un peu rouillé, deux jours plus tard, face au Néerlandais Botic van de Zandschulp, tombeur la veille d'Adrian Mannarino, le nouveau patron du tennis mondial à seulement 19 ans avait remis les pendules à l'heure (victoire 6-2, 6-4) et montré que son triomphe à New York était tout sauf un feu de pailles. Et que dire de sa nouvelle démonstration (6-3, 6-4), ce vendredi en quarts de finale face à Pablo Carreño Busta ! Ce dernier, 15eme au classement, est le meilleur ami à la ville de celui qui était devenu le plus jeune numéro 1 mondial de l'histoire, à 19 ans, 4 mois et 6 jours. Impitoyable, Alcaraz ne s'est pas gêné pour corriger son compatriote comme il l'avait déjà fait un peu plus tôt dans la saison en finale à Barcelone (victoire 6-3, 6-2) pour remporter là le troisième de ses cinq titres cette saison alors que l'année n'est même pas encore terminée.

Auger-Aliassime, bête noire d'Alcaraz ? 

Très facile une nouvelle fois pour se défaire de "PCB", le poulain de Juan Carlos Ferrero se retrouve dans le dernier carré pour la neuvième fois cette saison, avec en face de lui au prochain tour l'un des rares joueurs sur le circuit qu'il n'a encore jamais battu. Felix Auger-Aliassime, qui a remporté les deux derniers tournois auxquels il a participé (Anvers et Florence) et s'est lui aussi débarrassé aisément vendredi (6-2, 6-3) de son adversaire du jour Alexander Bublik,  a en effet remporté les deux seules confrontations à ce jour entre les deux jeunes joueurs. La saison dernière, c'est d'ailleurs le Canadien, profitant certes de l'abandon d'Alcaraz en quarts de finale, qui avait mis un terme au beau parcours de l'Espagnol, un an avant le dénouement new yorkais que l'on connaît pour le numéro 1 mondial. Ce dernier aura l'occasion de débloquer samedi son compteur contre "FAA".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.