ATP : Auteur d'une première partie de saison extraordinaire, Federer réalise à peine

ATP : Auteur d'une première partie de saison extraordinaire, Federer réalise à peine©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 08 août 2017 à 17h17

« Mon Dieu, quelle année ! » Même avec du recul, Roger Federer (36 ans) peine encore à réaliser ce qu'il vient de réussir sur les six premiers mois de l'année.

Certes, le champion suisse a fait l'impasse sur la saison entière de terre battue, Roland-Garros, compris, mais pour le reste, il a pratiquement remporté tous les tournois qu'il a disputés. Vainqueur de l'Open d'Australie et de Wimbledon en plus de ses succès à Indian Wells, Miami et Halle, Federer est sur un petit nuage et le reconnaît aisément pour Sky Sports. « C'est une année magique », avoue le numéro 3 mondial, qui regrette uniquement avec beaucoup d'humour de ne « pas avoir eu assez de temps pour célébrer chacun des trophées qu'(il) a remportés cette année. » Avec une petite préférence pour son triomphe à Wimbledon, où il n'a laissé que des miettes à ses adversaires. « Comme ça s'est passé très vite, ça avait une saveur particulière par rapport à l'Australie où j'ai gagné un combat épique contre Nadal. » Sur le gazon londonien, le Roi Roger a surtout battu tous les records, et en premier lieu celui du plus grand nombre de victoires dans un tournoi du Grand Chelem (huit, contre sept pour Nadal à Roland-Garros), et en cela aussi ce Wimbledon 2017 restera à jamais gravé dans sa mémoire. « C'était un bonheur plus profond de gagner Wimbledon et d'écrire l'histoire d'un tournoi qui me tient tellement à cœur. »

Reste maintenant à voir si le Suisse, qui entrera en lice mercredi à Montréal, parviendra à rester au sommet jusqu'à la fin de la saison, mais l'intéressé ne se fait guère d'illusion à ce sujet. « J'espère que je vais continuer ainsi, mais je ne le pense pas, mais on verra bien. J'ai été trop bon (rires). Ce n'est pas réaliste de penser que je vais continuer ainsi. Mais je tenterai tout pour continuer à produire du bon tennis jusqu'à la fin de la saison (...) même si ça va être dur d'égaler la première. » A pile 36 ans ce mardi (il est né le 8 août 1981), le Bâlois continue de damer le pion aux meilleurs. Même si sa résistance en surprend plus d'un, Federer, lui, avoue qu'il a toujours eu en tête de durer. « La longévité a toujours été associée à ma carrière et mon but a toujours été de jouer le plus longtemps possible », poursuit-il sur Sky Sports. Dans cette optique, André Agassi semble avoir constitué depuis le début une référence pour l'ancien patron du tennis mondial. « J'ai toujours apprécié qu'il se soit accroché aussi longtemps et je me disais que si je parvenais à faire la même chose, j'en serais très heureux. » Alors, certes, Federer n'a pas toujours le temps d'arroser ses victoires comme le faisait le Kid de Las Vegas, mais il aura tout le temps pour se rattraper une fois retraité. Car, longévité au plus haut niveau ou pas, cela finira bien par arriver un jour.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - ATP : Auteur d'une première partie de saison extraordinaire, Federer réalise à peine
  • Le plus grand avec l'art et la manière. Quelle classe!

  • Le plus grand !!!