ATP - Anvers : Un seul Français en finale

ATP - Anvers : Un seul Français en finale©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 20 octobre 2018 à 19h13

Victorieux de Diego Schwartzman en deux manches en demi-finale du tournoi ATP d'Anvers, Gaël Monfils affrontera Kyle Edmund, vainqueur de Richard Gasquet, en finale.

Gaël Monfils confirme son retour en forme. Le Parisien s'est, en effet, qualifié pour la finale du tournoi ATP d'Anvers aux dépens de l'Argentin Diego Schwartzman dans une finale qu'il a parfaitement entamé avec le break d'entrée. Mais le 17eme joueur mondial n'était pas décidé à lâcher l'affaire et a recollé dans le cinquième jeu... avant de subir une nouvelle accélération de Gaël Monfils et, le break a, cette fois, tenu jusqu'au terme de la manche (6-3 en 33 minutes). Le début de deuxième manche a été bien plus musclé que la première avec Diego Schwartzman qui ne s'est pas fait piéger d'entrée sur sa mise en jeu. Ce n'est que, cette fois encore, dans le cinquième jeu que le Français a trouvé la faille dans le jeu de l'Argentin pour breaker une nouvelle fois dans cette demi-finale. Après avoir sauvé une balle de débreak puis manqué le double break d'un rien, c'est sur sa propre mise en jeu que Gaël Monfils a validé son billet pour une deuxième finale sur le circuit cette saison après... Doha en tout début de saison (6-3, 6-4 en 1h18').

Gasquet tombe les armes à la main


Cette finale, Gaël Monfils espérait sans doute la disputer face à son compatriote Richard Gasquet et faire perdurer la tradition française à Anvers. Mais le Biterrois n'a pas su renverser Kyle Edmund dans la deuxième demi-finale. Breaké d'entrée par le Britannique, le 28eme joueur mondial a immédiatement poussé pour revenir à hauteur, manquant cinq balles de débreak dans un interminable jeu (six égalités). Une opportunité qu'il ne fallait pas laisser passer car elle ne s'est pas présentée de nouveau, Kyle Edmund étant passé trois fois près du double break dans le sixième jeu avant de tranquillement conclure la manche sur sa mise en jeu (6-3 en 37 minutes). Le scenario de la deuxième manche a été assez similaire à celui de la première avec un break rapide pour le Britannique mais, cette fois, Richard Gasquet n'a pas su mettre en difficulté son adversaire, qui a manqué deux fois le double break avant, sur sa troisième balle de match, de composter son billet pour la finale (6-3, 6-4 en 1h18').

ANVERS (Belgique, ATP 250, dur, 612 755€)
Tenant du titre : Jo-Wilfried Tsonga (FRA)

Finale
Edmund (GBR, n°1) - Monfils (FRA, n°6)

Demi-finales
Edmund (GBR, n°1) bat Gasquet (FRA, n°4) : 6-3, 6-4
Monfils (FRA, n°6) bat Schwartzman (ARG, n°2) : 6-3, 6-4

Quarts de finale 
Edmund (GBR, n°1) bat Ivashka (BIE, Q) par forfait 
Gasquet (FRA, n°4)
bat Struff (ALL) : 6-4, 6-7 (4), 7-6 (9)
Monfils (FRA, n°6) bat Pospisil (CAN) : 7-5, 6-4
Schwartzman (ARG, n°2) bat Simon (FRA, n°5) : 6-4, 6-3

Deuxième tour
Edmund (GBR, n°1) bat Ramos Viñolas (ESP) : 6-0, 6-2
Ivashka (BIE, Q) bat Caruso (ITA, LL) : 6-3, 6-7 (8), 7-5
Gasquet (FRA, n°4) bat Vesely (RTC) : 6-3, 4-6, 6-3
Struff (ALL) bat Lopez (ESP) : 6-1, 3-6, 7-6 (3)

Monfils (FRA, n°6) bat Tsonga (FRA) : 6-4, 3-6, 6-4
Pospisil (CAN) bat Raonic (CAN, n°3) : 7-6 (3), 7-5
Simon (FRA, n°5) bat McDonald (USA) : 6-1, 6-1
Schwartzman (ARG, n°2) bat Norrie (GBR) : 7-6 (1), 6-7 (3), 7-5


Premier tour
Edmund (GBR, n°1) - Bye
Ramos Viñolas (ESP) bat Robert (FRA, LL) : 6-4, 6-4
Caruso (ITA, LL) bat Bhambri (IND) : 7-6 (6), 5-7, 6-1
Ivashka (BIE, Q) bat Haase (PBS, n°8) : 7-6 (5), 7-6 (8)

Gasquet (FRA, n°4) - Bye
Vesely (RTC) bat Munar (ESP) : 6-4, 6-4
Struff (ALL) bat Lestienne (FRA, LL) : 6-2, 6-3
Lopez (ESP) bat Tiafoe (USA, n°7, WC) : 6-4, 7-6 (5)

Monfils (FRA, n°6) bat Bemelmans (BEL, WC) : 6-0, 6-3
Tsonga (FRA) bat Pella (ARG) : 7-5, 5-7, 7-6 (5)
Pospisil (CAN) bat Mayer (ARG) : 6-3, 7-5
Raonic (CAN, n°3) - Bye

Simon (FRA, n°5) bat Stakhovsky (UKR, Q) : 6-0, 6-4
McDonald (USA) bat Jarry (CHI) : 6-1, 7-6 (8)
Norrie (GBR) bat Granollers (ESP, Q) : 6-3, 6-2
Schwartzman (ARG, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.