ATP - Adelaide II / Rinderknech : "Il y a évidemment beaucoup de positif"

ATP - Adelaide II / Rinderknech : "Il y a évidemment beaucoup de positif"©panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le dimanche 16 janvier 2022 à 10h40

Après avoir atteint sa première finale sur le circuit ATP, le Français Arthur Rinderknech, futur numéro 48 mondial, ne pouvait que se réjouir de sa progression.



Arthur Rinderknech a franchi un nouveau cap. Le tennisman français, aujourd'hui âgé de 26 ans, a disputé sa toute première finale sur le circuit ATP, et plus précisément celle du tournoi ATP 250 d'Adelaide 2 en Australie, ce samedi. Toutefois, contre l'Australien Thanasi Kokkinakis, 145eme joueur mondial, la dernière marche n'a pas pu être franchie, avec une défaite en trois manches (6-7 (6), 7-6 (5), 6-3) et 2h40 de jeu. En progression constante depuis désormais une bonne année, le natif de Gassin, futur numéro trois français dans la hiérarchie, n'a donc jamais été aussi proche d'ouvrir son compteur, lui qui connaîtra son meilleur classement, ce lundi, lors de la publication du nouveau, avec un gain de dix positions et une 48eme place attendue.

"J'ai réussi à m'imposer avec mon style de jeu"

Lors de la traditionnelle conférence de presse d'après-match, le principal intéressé, avant de retrouver l'Australien Alexei Popyrin, 59eme joueur mondial, au premier tour de l'Open d'Australie, ne pouvait ainsi que se réjouir de cette fameuse semaine, même si elle n'a donc pas débouché sur un titre : "Je suis content d'avoir réussi à mettre en place les choses que l'on travaille avec mon entraîneur. Tout n'était pas parfait mais pour autant je suis en finale d'un 250 pour la première fois, et je passe même proche de gagner contre un joueur qui joue à domicile. J'ai joué des adversaires très différents à tous les tours, et j'ai réussi à m'imposer avec mon style de jeu. Il y a évidemment beaucoup de positif, mais il faut repartir pour la semaine prochaine. J'ai fait un gros travail physique avec beaucoup de tennis. J'ai travaillé avec mon entraîneur sur les choses sur lesquelles je dois être meilleur pour passer un niveau au-dessus encore. On travaille maintenant sur mon jeu, le jeu amène les résultats et les résultats amèneront le classement. Le top 50 est une étape comme une autre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.