Adria Tour : Bartoli défend Djokovic

Adria Tour : Bartoli défend Djokovic©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, publié le vendredi 03 juillet 2020 à 12h04

Très critiqué depuis l'Adria Tour, Novak Djokovic, qui a contracté le coronavirus, tout comme certains autres joueurs ayant pris part à ce tournoi exhibition, a reçu le soutien de Marion Bartoli.


Si Rafael Nadal et Roger Federer ne se sont pas encore officiellement exprimés sur ce sujet ô combien polémique, Novak Djokovic a été l'objet de très nombreuses critiques après l'Adria Tour, cette tournée caritative dans les Balkans lors de laquelle le numéro un mondial, tout comme Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki, a été testé positif au Covid-19. Andy Murray, Milos Raonic ou encore Nick Kyrgios n'ont ainsi pas manqué de souligner à que point il était dangereux, voire irresponsable, d'organiser un tel événement avec du public en pleine pandémie, et sans aucune règle de distanciation sociale.

"C'est très facile de le blâmer après"

Certains, toutefois, lui trouvent des circonstances atténuantes. Comme Boris Becker, ancien entraîneur du Serbe, mais également Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga. Marion Bartoli aussi. "Il voulait juste organiser une fête du tennis, pendant une période difficile pour tout le monde. Et c'était très spécial pour lui de faire ça à Belgrade, où il a grandi, a-t-elle déclaré dans l'émission "Match Point" sur Tennis Majors. Il ne faut pas oublier non plus qu'il y avait 25 000 spectateurs pour un match de foot à Belgrade quelques jours auparavant. Et le gouvernement serbe l'a autorisé. Il n'a enfreint aucune règle. Je pense donc qu'il a fait cela avec les meilleures intentions, dans un but purement philanthropique puisque aucun joueur n'a été payé pour jouer. Et puis c'est très facile de le blâmer après, et de dire qu'il aurait dû faire plus attention et être plus prudent. Mais si rien ne s'était passé, tout le monde aurait applaudi son initiative et dit que c'était un super événement."

Un argumentaire qui n'a pas vraiment convaincu le joueur américain Noah Rubin, également présent dans l'émission. "Il doit comprendre à quel point il a du pouvoir. Pour quelqu'un avec tant d'influence, ça va de pair avec une certaine responsabilité", a ainsi déclaré le 225e joueur mondial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.