Une légende du tennis est décédée

Une légende du tennis est décédée©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 09 juin 2018 à 10h30

L'ancienne grande championne du tennis brésilien, Maria Esther Bueno, est décédée vendredi 8 juin, relate Le Monde. Elle avait remporté 19 titres du Grand Chelem.

Le monde du tennis brésilien est en deuil.

Une de ses plus grandes championnes, Maria Esther Bueno, est décédée ce vendredi 8 juin, a annoncé son neveu, Pedro Bueno que reprend le Monde. Âgée de 78 ans, elle avait un palmarès hors norme avec notamment 19 titres du Grand Chelem, dont sept en individuel. Il y a un peu plus d'un an, elle avait été hospitalisée pour un cancer de la bouche.

Née en 1939 à Sao Paulo, elle a connu l'apogée de sa carrière de la fin des années 1950 à la fin des années 1970. En plus de vingt ans donc, elle a remporté 589 trophées. En Grand Chelem, trois titres à Wimbledon (1959, 1960, 1964), quatre à l'US National Championship - désormais US Open - (1959, 1963, 1964, 1966). Elle avait aussi été finaliste une fois à Roland-Garros et une fois à l'Australian Open. En double, elle remporta ainsi 11 titres et un autre en double-mixte.



Plusieurs fois numéro 1

Maria Esther Bueno fut aussi numéro 1 mondiale à quatre reprises à la fin des années 1959, 1960, 1964 et 1966. L'année 1960 qui fut son année la plus prolifique avec le titre à Wimbledon puis les quatre tournois du Grand Chelem en double et le mixte à Roland-Garros. Elle remportera aussi en 1968 le premier titre de l'Ère Open, précise Le Monde, année où les tournois majeurs étaient ouverts aux professionnels pour la première fois. C'était en double avec l'Australienne Margaret Court.

La Brésilienne aura joué aussi plusieurs fois avec une autre gloire de l'époque, Billie Jean King. "À mon époque, le tennis était totalement amateur. Je n'emmenais que deux raquettes par tournoi, le prix pour une victoire à Wimbledon était un bon d'achat de 15 livres sterling. Mais à travers le sport, j'ai gagné des choses que l'argent ne peut pas acheter. J'ai même rencontré le pape et la princesse Diana", disait-elle en 2015 lors d'une interview à la chaîne YouTube Esporte Ponto Fina. Devenue consultante, elle jouait encore au tennis jusqu'à sa maladie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.