Roland-Garros : dans les secrets du vestiaire

Roland-Garros : dans les secrets du vestiaire©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 27 mai 2018 à 17h18

Alors que l'édition 2018 de Roland-Garros vient de débuter, Le Parisien s'est intéressé au lieu le plus impénétrable du site : le vestiaire.

Seuls les joueurs, leur staff et quelques organisateurs ont le droit d'y pénétrer. Le vestiaire de Roland-Garros est un lieu privilégié dans lequel se joue bien plus qu'un match parfois.

Le Parisien a pu y accéder avant le début du tournoi.



Ce lieu "inaccessible pour le commun des mortels et sacré" selon Guy Forget regorge d'histoires croustillantes. Rafael Nadal par exemple choisit chaque année le même casier, le 159. Un casier que Caroline Garcia peine à dompter. "Un vrai cauchemar à ouvrir. C'est horrible ! Tu t'esquintes les doigts à le faire tourner et si quelqu'un te parle, tu te perds dans le nombre de clics et tu dois recommencer. C'est très vintage, ça a beaucoup de charme, mais parfois... D'ailleurs, maintenant, chaque année, j'arrive avec mon propre cadenas !", raconte la joueuse française au Parisien.

Dans ce vestiaire, certains ont vécu de grands moments d'émotion. "Le plus fort, ce sont les finales. J'ai vu pleurer Federer, j'ai vu pleurer Rafa. C'est très touchant. Il y a aussi la pudeur du vainqueur, qui sait rester discret avant d'aller fêter ça au restaurant des joueurs", raconte Thierry Dijoux, le maître du vestiaire depuis 18 ans.

Thierry Tulasne, ex-joueur tricolore, reconverti en entraîneur, se souvient quant à lui de la finale 2014. "Je suis tombé sur Nadal avant la finale 2014. J'étais dans les toilettes, il ne m'avait pas vu. Il a tout un rituel avant le match, il prend sa douche froide, il met son bandeau et se regarde dans la glace en se criant des Vamos ! pour faire monter la pression. Comme un animal qui part vers l'arène. C'est extrêmement intime. Ça dure deux ou trois minutes. Je n'ai même pas osé bouger. Je garderai tout le temps cette image", raconte-t-il au Parisien.

Au total, le vestiaire, situé sous le court Philippe-Chatrier, compte 202 casiers,13 douches, une salle d'échauffement, une salle de repos avec plusieurs écrans pour que les joueurs puissent suivre les rencontres, des ordinateurs ou encore des jeux de société. Mais le mythique vestiaire de Roland-Garros sera bientôt de l'histoire ancienne. Dans le cadre de la modernisation du site, il va être démoli. Mais les casiers devraient être sauvegardés. "On remettra les casiers... et sûrement les cadenas. C'est symbolique. De toute façon, si on lui enlève son casier, Nadal ne voudra jamais revenir !", s'amuse Thierry Dijoux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.