Matchs truqués : Novak Djokovic dans le collimateur

Matchs truqués : Novak Djokovic dans le collimateur
Novak Djokovic
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 20 janvier 2016 à 12h50

Le meilleur tennisman du monde à l'heure actuelle, Djokovic, aurait perdu volontairement un match contre Santoro en 2007. Quant à l'Espagnol Verdasco, il sème le doute avec 23 premiers sets perdus sur ces 30 derniers matchs disputés.

Le boss du tennis mondial est au coeur du scandale de corruption révélé par la BBC et Buzzfeed.

Novak Djokovic est soupçonné d'avoir perdu volontairement son premier match au Masters 1000 de Paris-Bercy en octobre 2007 face à Fabrice Santoro. C'est le quotidien sportif italien Tuttosport qui révèle que ce match est particulièrement visé par l'enquête du parquet de Cremone (Italie).
Il faut dire que même à l'époque où le Serbe n'était alors que numéro 3 mondial, cette défaite avait surpris. Le Français, classé 39e à l'ATP, avait surclassé Djokovic en deux sets (6-3, 6-2). Toutefois, Novak Djokovic venait de se faire opérer d'une dent de sagesse. Affaibli, il avait donc une bonne excuse pour ne pas se donner à fond. Y avait-il d'autres raisons à sa contre-performance ? En tout cas, il avait obtenu le bonus de fin d'année réservé aux joueurs du Top 10 ayant participé aux neuf Masters 1000. Et si Djokovic a déjà reconnu que ses proches avaient été approchés par des parieurs, il a assuré que ceux-ci avaient reçu une fin de non-recevoir.

Verdasco intrigue

Le journal britannique The Telegraph s'est, lui, intéressé à Fernando Verdasco, 45e joueur mondial. Il affirme que plusieurs matchs de l'Espagnol disputés en 2015 ont fait l'objet de paris suspects, particulièrement sur la perte de ses premiers sets. Dans les faits, il a effectivement perdu 23 fois le premier set sur ses 28 dernières rencontres, dont une en double avec Richard Gasquet.
Alors, après avoir réussi l'exploit d'éliminer Rafael Nadal au premier tour de l'Open d'Australie, le compatriote de la star a été questionnée à ce sujet par la presse. Réponse de Verdasco : "Il y a beaucoup de choses qui se racontent sur beaucoup de monde. Maintenant que c'est sorti, nous allons tous nous battre pour changer ça. Si cela ne tenait qu'à moi, j'interdirais de parier sur le tennis, mais je n'ai pas ce pouvoir. Personnellement, je n'ai jamais été approché par qui que ce soit pour truquer un match".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU