Alizé Cornet disjoncte : son compagnon raconte

Alizé Cornet disjoncte  : son compagnon raconte©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 30 mai 2018 à 12h10

Michael Kuzaj est le petit ami de la joueuse de tennis Alizé Cornet depuis février 2014. Au fil du temps, il est devenu son agent et son coach pour le meilleur et pour le pire.

Après quatre années en couple, ils n'ont jamais été aussi proches.

Alizé Cornet et Michael Kuzaj, 28 ans tous les deux, ne se lâchent pas. Au fil du temps, il est devenu le partenaire de sport, le coach et l'agent de la Française qualifiée pour le deuxième tour de Roland-Garros. Il a même quitté son poste à l'Académie Mouratoglou en septembre 2017 pour suivre sa compagne sur les tournois. "Je suis son copain avant tout. J'enfile les casquettes au gré des besoins. Agent, c'est parfait parce qu'il n'y a pas d'émotionnel en jeu. Coach, c'est vraiment un rôle temporaire", confie-t-il au Parisien dans son édition de mercredi.

Et ce n'est pas tous les jours facile, car la Niçoise a un caractère bien trempé. Pour preuve, ce jour où elle a exigé que son compagnon quitte les tribunes pendant un match. C'était en mars au tournoi américain d'Indian Wells. Filmée, la scène a fait le tour du monde.



Michael Kuzaj ne lui en a pas tenu rigueur. "Ce qui m'a touché, c'est surtout de voir à quel point elle était mal pour faire ça. J'ai été touché un jour ou deux, mais je savais qu'elle n'était pas elle-même et je ne lui en ai pas voulu", assure-t-il. À cette période, Alizé Cornet était menacée d'une suspension pour ne pas avoir répondu présente à un contrôle antidopage inopiné à trois reprises. Elle a finalement été relaxée mi-mai. "Mentalement, c'était très difficile. Je défie quiconque d'aller s'entraîner en se disant que ça ne sert peut-être à rien", se souvient l'ancien tennisman.

Entraîner la 34e joueuse mondiale marque néanmoins. Michael Kuzaj avoue encore au Parisien : "Le coaching, ça peut venir empiéter sur l'aspect personnel parce qu'on emporte tout à la maison. Quand on passe une journée de m... à l'entraînement, ça affecte l'humeur générale. Elle sait qu'elle doit bosser pour mieux gérer ses émotions. Et quand elle dépasse les limites, elle sait s'excuser". Le couple a néanmoins décidé de rechercher un "vrai" coach. "Cela va sûrement me manquer un peu de taper dans la balle, mais c'est quand même notre vie privée qui passe avant tout."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.