Super Bowl : Un pasteur veut attaquer la NFL pour pornographie !

Super Bowl : Un pasteur veut attaquer la NFL pour pornographie !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le dimanche 09 février 2020 à 09h12

Un pasteur radical de l'Ohio a annoncé son intention de poursuivre la NFL et Pepsi, entre autres, pour plus de 800 000 milliards de dollars ! En cause, le spectacle osé, selon lui, de Shakira et Jennifer Lopez à la mi-temps du Super Bowl. La Ligue, a priori, n'a pas grand-chose à craindre.

Le show de Shakira et Jennifer Lopez à la mi-temps du Super Bowl (remporté la semaine dernière par les Chiefs devant les 49ers, 31-20), globalement salué de manière unanime, n'a pas exactement plus à tout le monde. En effet, un pasteur de l'Ohio a estimé qu'il s'agissait d'un spectacle « pornographique » et compte réclamer... 867 000 milliards de dollars à la NFL, Pepsi (qui a sponsorisé le concert), son opérateur de télévision et « peut-être d'autres personnes encore ». « Je ne l'ai pas diffusé chez moi, explique Dave Daubenmire. A cause des dernières éditions, j'ai coupé le poste. Je savais à quoi ça allait ressembler, je ne voulais pas de ça chez moi. Mais j'ai quand même vu des extraits le lendemain, et j'ai vu beaucoup de prises de vue d'entre-jambes. »



Le militant chrétien veut donc « poursuivre le plus de personnes possible afin d'avoir fait entrer la pornographie dans nos maisons » : « Ça contribue à la perversion des mineurs, c'était digne d'un club de danseuses. Et Jennifer Lopez n'a pas vraiment l'air d'avoir 50 ans... Je suis un défenseur de la foi chrétienne, et elles ont pénétré le sanctuaire qu'est ma maison. Elles ont ouvert les portes de l'enfer. » Rien que ça. Cependant, ce n'est pas gagné pour Daubenmire, un ultra-radical (vous l'aurez compris) qui s'est notamment signalé pour son opposition aux mariages entre personnes de couleur différente. En effet, il peine à trouver un avocat, comme le confirme l'agence québécoise QMI... La vidéo du concert a battu un record à plus de 110 millions de vues sur YouTube.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.