Super Bowl LV : Brady et Tampa Bay entrent dans l'histoire !

Super Bowl LV : Brady et Tampa Bay entrent dans l'histoire !©Media365

Clément Pédron, Media365, publié le lundi 08 février 2021 à 05h47

Les Tampa Bay Buccaneers ont corrigé les Kansas City Chiefs (31-9) pour s'adjuger le Super Bowl LV, la nuit dernière. Grâce à une défense de fer et une attaque de feu, la bande à Brady a remporté le 2eme trophée Vince Lombardi de son histoire.




Incroyable, impossible, historique, les mots manquent pour décrire la performance des Tampa Bay Buccaneers, vainqueurs du Super Bowl LV contre les Kansas City Chiefs (31-9), la nuit dernière. Si la physionomie du match a laissé peu de place au suspense à un gros quart-temps de la fin, ce deuxième sacre après 2002 pour la franchise floridienne, résonne comme celui du renouveau. Toutes les planètes semblaient alignées dans le ciel du Raymond James Stadium de Tampa Bay où, même avant le résultat du match, les Buccaneers avaient déjà réussi l'exploit de rejoindre le Super Bowl , disputé cette année dans son stade. Et même si cette édition n'a pas totalement ressemblé aux autres à cause de la pandémie de Covid-19 (environ 22 000 personnes étaient seulement autorisées), elle aura eu le mérite d'y ajouter quelques touches symboliques, histoire qu'on ne l'oublie pas de sitôt. À l'été dernier, lorsque le monde de la NFL a su que Tom Brady (43 ans), figure de la dynastie des New England Patriots où il a gagné six bagues de champion, quittait la maison pour rejoindre Tampa Bay, chacun s'est trituré l'esprit. Certains le voyaient à la retraite, d'autres en fin de carrière quand ses détracteurs y scrutaient une opportunité financière. Ils ont tous oublié que le quarterback avait juste faim de jeu et ce Super Bowl remporté cette nuit, lui donne entièrement raison. Désormais, il possède plus de titres que n'importe quelle franchise dans la Ligue.

Un match à sens unique

Malgré un passage à vide en saison régulière, les Buccaneers ont toujours admis être dans leurs temps de passage pour les playoffs et le Super Bowl . Et lorsqu'ils ont vu l'identité de l'adversaire et un certain Patrick Mahomes (25 ans) à sa tête, ils s'y sont tous vus. Le quarterback, tenant du titre avec les Chiefs et futur très grand de la discipline, face à la légende incontestée. Le premier avait 6 ans lorsque Brady soulevait déjà son premier trophée Vince Lombardi. Et de ce que l'on a vu, l'élève est encore loin de dépasser le maître. Mais il serait vache de désigner le jeune joueur comme le coupable de cette claque reçue car le début de match des Chiefs était plutôt bon. Ce sont même eux qui ouvraient le score sur un field goal (coup de pied). Sauf qu'en face, la machine Brady se mettait tranquillement en place, avec la sérénité qui le caractérise. En glissant deux passes de touchdown pour Rob Gronkowski, il s'est rappelé aux bons souvenirs des Patriots puis il a distillé un autre caviar pour Brown puis un nouveau en direction de Fournette, intenable à la course. En face, Mahomes tirait la langue. Asphyxié par une défense impeccable des Buccaneers dont il parvenait difficilement à se dépatouiller, le quarterback des Chiefs multipliait les lancers à l'aveugle jusqu'à se faire intercepter deux fois. Deux de trop face à un Brady chirurgical. Malgré la grosse réputation de l'attaque de Kansas City, Tampa Bay a montré les muscles et a poussé à la faute des Chiefs peu attentifs à certains moments (plus de huit pénalités en première mi-temps). Incapables de marquer un touchdown (deux équipes ont déjà réussi pareille performance), les hommes d'Andy Reid ont été renvoyés dans leur end-zone par la formation bien huilée de Bruce Arians. Patrick Mahomes pourra ruminer autant qu'il le souhaite, son moment (re)viendra mais, aujourd'hui, plus encore, laissons Tom Brady graver à nouveau l'histoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.