MLB : En baseball aussi, Magic Johnson connaît le succès

MLB : En baseball aussi, Magic Johnson connaît le succès©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le jeudi 29 octobre 2020 à 15h58

Quintuple champion NBA quand il jouait aux Lakers, Magic Johnson connaît presque autant de succès depuis qu'il est devenu businessman. Avec la victoire des Los Angeles Dodgers aux World Series, l'ancien meneur a gagné une bague de champion dans un rôle de propriétaire. Et ce n'est pas sa première...



Michael Jordan en a rêvé, Magic Johnson l'a fait. Contrairement au célèbre numéro 23 des Bulls qui n'a jamais obtenu un contrat en Ligue Majeure de baseball, l'ancienne star des Lakers a décroché une bague de champion en MLB. Pas en tant que joueur évidemment, mais en tant que propriétaire. Le meneur à la retraite depuis 1996 est un des copropriétaires des Los Angeles Dodgers, la franchise qui a gagné les World Series en début de semaine. Lors de ce triomphe, Magic était très présent dans l'entourage de l'équipe californienne. Pas étonnant quand on sait qu'en mars 2012, il était à la tête d'un groupe d'investisseurs qui a dépensé 2 milliards de dollars pour racheter les Dodgers qui appartenaient jusque-là à ... Frank McCourt. Jamais une telle somme n'avait été dépensée pour racheter une institution sportive. A l'issue du sacre de la franchise de Los Angeles aux dépens des Tampa Bay Rays, l'ancien basketteur s'était félicité de cette victoire qui vient récompenser ses qualités de businessman.


Celui qui a été quintuple champion NBA quand il jouait aux Lakers n'en est pas à son coup d'essai. Il a déjà investi dans une autre franchise de la Cité des Anges : les Sparks. L'équipe féminine de basket engagée en WNBA appartient aussi en partie à Magic Johnson depuis 2014. Un investissement qui a été rapidement fructueux. Dès 2016, l'équipe où jouait la Française Sandrine Gruda a été championne. De quoi lui offrir un titre national de plus. Et d'entamer une réelle collection dans un rôle de propriétaire. Ca tombe bien, l'ancien numéro 32 des Lakers a des parts dans une autre franchise : le Los Angeles Football Club. Si la formation qui a rejoint la MLS en 2018 n'a pas encore gagné de titre, elle pourrait rapidement y parvenir grâce à la réussite de son propriétaire le plus célèbre. Autant de titres dans autant de championnats, même Michael Jordan ne l'avait pas imaginé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.