Foot US : Quand une femme dépanne dans une équipe masculine

Foot US : Quand une femme dépanne dans une équipe masculine©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le dimanche 29 novembre 2020 à 12h35

Un événement historique s'est produit ce week-end dans le championnat universitaire de football américain. L'Université de Vanderbilt a sollicité la gardienne de son équipe de soccer pour participer à un match officiel de football américain. Une grande première a un tel niveau.



Le championnat NCAA de football américain a été le théâtre d'une scène inédite ce week-end. Dans le match entre Vanderbilt et Missouri, une femme a été sollicitée pour participer à un match de Power 5 pour la première fois de l'histoire. Jamais avant Sarah Fuller ce samedi, une femme n'avait participé à un match masculin comptant pour une des cinq principales conférences du championnat universitaire de football américain. Cet évènement est d'autant plus insolite que l'athlète de 21 ans n'avait encore jamais joué un match dans cette discipline. D'habitude, l'étudiante en administration hospitalière joue pour l'équipe de soccer des Commodores. L'Américaine est la gardienne titulaire de l'équipe du football que l'on préfère en Europe.


Mais comment a-t-elle pu passer de l'équipe féminine de football à celle masculine de football américain. Tout simplement à cause de la pandémie de Covid-19. Les kickers habituels étant placés en quarantaine à cause du coronavirus, le coach des Commodores a eu besoin d'innover pour affronter les Tigres. Et il a jeté son dévolu sur Sarah Fuller. Elle a rejoint sa nouvelle équipe seulement cinq jours avant sa grande première dans le championnat NCAA de football américain. Si son équipe s'est lourdement inclinée (0-41), la joueuse a eu l'honneur d'effectuer un kick-off en seconde période. Pour cet évènement, l'Américaine d'1,88m a porté un casque spécial. Il y était inscrit "Play like a girl", le slogan d'une association qui milite pour l'insertion des femmes dans certains milieux, sportifs, scientifiques, politiques, qui se refusent souvent à elles. "Honnêtement, c'était tellement excitant, de savoir que je représente toutes les jeunes filles qui souhaitent faire ça, ou qui songent à jouer au football ou à n'importe quel autre sport. Ça les encourage à le faire, à croire en leurs rêves" a réagi la joueuse à la radio NPR à l'issue de la rencontre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.