Diddy veut racheter une franchise et ramener Kaepernick

Diddy veut racheter une franchise et ramener Kaepernick©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 18 décembre 2017 à 17h32

Le célèbre rappeur, Diddy, s'est montré très intéressé pour devenir propriétaire des Carolina Panthers. En reprenant la franchise de NFL, il voudrait également remettre en jeu Colin Kaepernick qui n'a plus de club depuis sa prise de position contestataire la saison dernière.

Les Etats-Unis sont touchés de plein fouet par les différentes affaires d'harcèlements sexuels depuis la mise en lumière du diabolique plan d'Harry Weinstein, le célèbre producteur d'Hollywood. Mais, il n'y a pas que le cinéma qui est touché puisque le propriétaire des Carolina Panthers, Jerry Richardson, a été mis en cause par certains de ses employés pour harcèlements sexuels et raciales. Des accusations qui le poussent aujourd'hui à vendre la franchise. Estimés à 3 milliards de dollars, les Panthers pourraient bien avoir un nouveau propriétaire au nom bien connu. En effet, Diddy s'est déclaré candidat à la reprise dans une vidéo sur les réseaux. « C'est une chance d'écrire l'histoire. Il n'y a pas d'Afro-Américains propriétaire majoritaire en NFL. J'aimerais acheter les Carolina Panthers », écrit-il sur Instagram.

Le célèbre rappeur américain peut compter sur le soutien de Stephen Curry. Ayant passé sa jeunesse à Charlotte, le meneur des Warriors a montré son intérêt pour mettre la main à la poche et aidé à récolter la somme demandée. La franchise deviendrait en quelque sorte le symbole de l'Amérique afro. C'est du moins le souhait de Diddy qui veut également relancer Colin Kaepernick s'il prend les commandes. Le quarterback est actuellement sans contrat depuis la fin de son aventure avec San Francisco et ses différentes prises de position sur la question des Afro-américains, notamment en posant le genou à terre lors de l'hymne américain. Il deviendrait alors le back-up de Cam Newton, la star actuelle de la franchise.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU