Baseball : Un changement de nom aussi pour les Cleveland Indians ?

Baseball : Un changement de nom aussi pour les Cleveland Indians ?©Media365

Thomas Siniecki : publié le jeudi 23 juillet 2020 à 18h09

La franchise de MLB de Cleveland, par le biais de son propriétaire Paul Dolan, suit la mouvance américaine face à la contestation des symboles jugés racistes. Les Indians pourraient ainsi être débaptisés très prochainement.


Dix jours après les Washington Redskins qui, en NFL (football américain), ont officialisé leur changement de nom, c'est au tour des Cleveland Indians de considérer sérieusement l'éventualité. L'équipe de baseball n'a pas modifié son appellation depuis plus d'un siècle, en 1915. Alors que la saison - tronquée - démarre enfin dans la nuit de jeudi à vendredi, le propriétaire Paul Dolan a confirmé une consultation avec des groupes d'amérindiens et s'en réjouit (propos relayés par Associated Press) : "Nos discussions ont été franches et productives. Nos joueurs s'y intéressent et sont très attachés à la justice sociale ainsi qu'à l'égalité raciale. Je les soutiens dans leur volonté d'unir notre ville et notre pays à travers leurs actions."

Dolan : "Nous engagerons des leaders amérindiens"

En 2018, les Indians avaient déjà enlevé le logo controversé du Chef Wahoo sur leurs maillots et casquettes, un dessin caricatural d'un Indien, alors qu'il y figurait depuis les années 1930. "Je m'engage à emprunter le meilleur chemin à propos du nom de notre équipe, poursuit le patron de la franchise. Dans les semaines à venir, nous engagerons des leaders amérindiens afin de mieux comprendre leurs perspectives, nous rencontrerons les figures civiques locales, et nous continuerons d'écouter les sentiments de nos joueurs, fans, partenaires et employés. Nous sentons une vraie urgence à discuter de tout ça, tout en prenant le temps nécessaire afin de s'assurer que ces conversations soient ouvertes et sensées."


Ces avancées surviennent bien sûr dans un contexte toujours très tendu aux Etats-Unis, notamment à propos des symboles ou monuments racistes, dans un grand mouvement lancé il y a deux mois, à la suite du décès de George Floyd lors d'une interpellation policière (le 25 mai).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.