Baseball : La star des Dodgers a gardé le genou à terre

Baseball : La star des Dodgers a gardé le genou à terre©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le vendredi 24 juillet 2020 à 18h34

La MLB a ouvert sa saison dans la nuit de jeudi à vendredi, à huis clos et dans les stades de chaque équipe concernée (comme pour le football en Europe), avec un soutien au mouvement Black Lives Matter.

Le moment était d'importance aux Etats-Unis, dans la nuit de jeudi à vendredi : le baseball a repris. Si le football américain (NFL) réussit les meilleures audiences, c'est aussi par sa rareté, alors que la MLB représente de manière presque historique le pain quotidien des amateurs de sport aux Etats-Unis, toutes générations confondues (avec normalement 162 matchs par équipe lors de la saison régulière, réduite cette année à 60 rencontres). Contrairement aux autres ligues, chaque franchise continue de jouer dans son stade, il n'y a donc pas de regroupement global sur un lieu unique.


Le match d'ouverture opposait les Washington Capitals, tenants du titre, aux mythiques New York Yankees, et tous les joueurs ont posé genou à terre avant la diffusion de l'hymne. Ils tenaient aussi un grand ruban noir au sol, en soutien au mouvement Black Lives Matter qui fait rage depuis deux mois et la mort de George Floyd lors d'une interpellation policière (à Minneapolis).

Un message du célèbre acteur Morgan Freeman a également été diffusé au même moment dans le stade : "Il ne peut y avoir d'égalité et d'unité sans empathie. Chaque jour, nous sommes ensemble en tant que frères. Egaux, tous avec le même but - que les conditions de jeu soient les mêmes pour tous. Pour changer les injustices. L'égalité n'est pas seulement un mot. C'est notre droit ! Nous nous élevons en hommes venant de 25 nations et six continents. Nous ne faisons qu'un." Un peu plus tard, à Los Angeles, la vedette afro-américaine des Dodgers (qui recevaient San Francisco), Mookie Betts, a conservé son genou au sol alors que l'hymne était diffusé. Il y a quelques années, lorsqu'il jouait à Boston, il avait pourtant assuré qu'il ne ferait jamais ce geste, son père ayant servi dans l'armée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.