Vendée Globe : Sept skippers pour un podium

Vendée Globe : Sept skippers pour un podium©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 23 janvier 2021 à 18h53

A quatre jours de l'arrivée prévue aux Sables d'Olonne, pas moins de sept skippers peuvent prétendre au podium final ! Charlie Dalin (Apivia) est toujours légèrement en tête.


Dans quatre jours, on devrait connaitre le nom du vainqueur du Vendée Globe 2020-21, mais impossible de savoir de qui il s'agira ! Ils sont, a priori, sept à pouvoir prétendre au podium, puisqu'il n'y a que 242 milles d'écart entre le leader, Charlie Dalin (Apivia), et le septième, Giancarlo Pedote (Prysmian Group). Dalin est quant à lui en avance de 35 milles sur son dauphin, Louis Burton (Bureau Vallée 2), qui se situe toujours un peu plus au Nord, alors que la tête de la course va arriver aux Açores. "Comme je suis le plus au Nord, je perçois les effets du front en premier, a expliqué Burton lors d'une vacation. Normalement, ça va être de plus en plus instable en forcissant jusqu'à dimanche matin ! Les Açores, ça va dépendre de la rapidité avec laquelle le front va se déplacer, de notre vitesse et de notre capacité à rester devant. C'est rare d'avoir autant de bateaux aussi serrés à quatre jours de l'arrivée. C'est assez dingue parce qu'il peut encore se passer plein de choses ! Tout le monde a la pression de l'arrivée... Mais j'essaie de rester à l'écart de tout ça et de me concentrer sur la fin de course. Ça va aller très vite : dans 24 heures, on passe un front. 20 heures plus tard, on est en panne direction les Sables d'Olonne... Et puis on va tricoter en approche du cap Finisterre jusqu'au fond du golfe de Gascogne !

La "boule au ventre" de Barrier

Loin derrière, à la 24eme et avant-dernière place, Alexia Barrier va bientôt franchir le cap Horn, après avoir vécu des heures difficiles dans le grand Sud, comme elle l'a confié dans une vacation : « J'ai eu encore du vent fort cette semaine à l'approche du cap Horn. Il y a deux nuits de ça, j'étais encore dans un front costaud avec 35 à 50 nœuds de vent. La mer n'était pas trop déchainée, j'avais 3 à 4 mètres de houle. Ça se mérite le cap Horn, non ? Les conditions ne pas très plaisantes, quand tu gardes la boule au ventre pendant des heures... Mais bon, je sais que c'est bientôt terminé. Je me suis lancée dans la course la plus extrême qui puisse exister. J'essaye de me faire une raison en essayant de garder le sourire ! ». La skipper compte encore 110 milles d'avance sur la lanterne rouge, le Finlandais Ari Huusela (Stark).

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 18h00 (heure française) - Samedi 23 janvier 2021
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 1 351 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 34,73 milles du leader
3- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) à 61,82
4- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 91,53
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 155,68
6- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 209,01
7- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 242,78
8- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 496,2
9- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 594,11
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 758,1
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course
Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF) : quille endommagée, après 62 jours de course
Sébastien Destremau (FRA/Merci) : multiples avaries, après 68 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.