Vendée Globe : Escoffier a été récupéré et il est sain et sauf !

Vendée Globe : Escoffier a été récupéré et il est sain et sauf !©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 01 décembre 2020 à 06h58

Seul sur son radeau de survie après avoir dû quitter son bateau lundi après-midi, Kevin Escoffier (PRB) a été récupéré sain et sauf aux alentours de 2h00 du matin par Jean Le Cam.


Kevin Escoffier (PRB) a été récupéré, et il est sain et sauf ! Deux jours après que le pilote de F1 Romain Grosjean est sorti miraculeusement indemne des flammes du circuit de Sakhir (Bahreïn), le Vendée Globe est passé tout près d'un drame lui aussi.Depuis lundi après-midi, Escoffier se trouvait sur son bateau de survie, où il s'était réfugié après que son monocoque, victime d'une voie d'eau, s'était retrouvé coupé en deux. Le tout dans une mer très agitée et à 1000 km des côtes sud-africaines. Après de longues heures d'angoisse, le navigateur breton a été récupéré par Jean Le Cam (Yes We Cam !), auquel la direction de course avait demandé de se dérouter pour tenter de venir en aide à son concurrent, qui avait déclenché sa balise de détresse lundi un peu avant 15h00. « Je demande assistance, je coule, ce n'est pas une connerie », avait alors lancé le marin en guise de SOS.

La première tentative de sauvetage avait échoué

Après une première tentative, lundi dans la soirée, qui avait échoué, alors qu'Escoffier, emmitouflée dans sa combinaison de survie, apercevait le Quimpérois, le doyen (61 ans) de ce Tour du monde en solitaire sans assistance ni escale est finalement parvenu à récupérer le skipper PRB, dans la nuit de lundi à mardi, un peu après deux heures du matin et alors que Boris Hermann (Sea Explorer - Yacht Club de Monaco), Yannick Bestaven (Maître-Coq IV) et Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) avaient eux aussi été invités à faire sauter leurs scellés et de se dérouter pour quadriller à leur tour la zone où semblait se trouver le radeau de survie du skipper PRB. Toute la science de navigation de Le Cam ainsi que son expérience sans égal ont finalement permis au « Roi Jean » de sauver Escoffier, au même titre que Vincent Riou avait évité le pire à Le Cam en janvier 2009 sur ce même bateau PRB. Le Cam, qui avait branché son système vidéo durant la totalité des opérations de recherche, a semble-t-il repéré le marin échoué par le biais d'une toute petite lumière sur son radeau de survie.

« T'es tombé dans une bonne maison ! »

Les creux de cinq mètres et le vent violent (75 km/h) ont toutefois empêché l'ancien leader d'approcher le radeau de près. Escoffier s'est donc jeté à la mer et a saisi un filin pour pouvoir rejoindre la navigation à la nage et monter à bord, accueilli par une note d'humour de son sauveur. « T'es tombé dans une bonne maison, la dernière fois c'était mon tour ! » Cette première opération de sauvetage de cette édition menée à bien, Jean Le Cam, au même titre que les autres concurrents déroutés, va maintenant pouvoir reprendre normalement la course, sachant que les heures qu'il a passées à sauver Escoffier seront décomptées de son temps et prises en compte dans le classement final.


VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 05h00 (heure française) - Mardi 1er décembre 2020
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 17 487,2 milles de l'arrivée
2- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 219,78 milles du leader
3- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 279,67
4- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 425,3
5- Boris Herrmann (ALL/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco*) à 443,85
6- Sébastien Simon (FRA/Arkéa Paprec*) à 444,3
7- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 450,98
8- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 451,95
9- Kevin Escoffier (FRA/PRB) à 470,47
10- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 482,84
...

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau après 22 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.