Vendée Globe : Dalin a "vu le phare du cap Horn"

Vendée Globe : Dalin a "vu le phare du cap Horn"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 03 janvier 2021 à 16h56

Yannick Bestaven puis Charlie Dalin ont franchi le cap Horn et sont donc lancés dans l'ultime partie du Vendée Globe, à savoir la remontée de l'Atlantique du sud au nord, vers les Sables-d'Olonne. Un symbole forcément magique.



Comme l'a dit Yannick Bestaven samedi, "on va mettre le clignotant à gauche et avancer vers la maison", après avoir passé le mythique cap Horn. Le leader du Vendée Globe a été suivi par Charlie Dalin, dans la nuit de samedi à dimanche (à 3h39, heure française), et le skipper d'Apivia a évoqué ce moment si particulier pour un marin, lors de sa dernière vacation : "J'étais à six milles du cap, il faisait encore nuit mais j'ai aperçu l'ombre du rocher dans la pénombre. Il y avait une belle lune. J'ai vu les lumières du phare, j'ai appelé le gardien et on a pu échanger quelques mots. Je ne comprenais pas tout ce qu'il disait, mais c'était sympa. Avant, j'étais déjà passé près des îles Ramirez, la première terre que je voyais depuis les Trindade, au large du Brésil. J'avais presque oublié que ça existait."

Dalin se dit "content d'en avoir terminé avec le Pacifique" : "Le météorologue Jean-Yves Bernot nous dit toujours qu'il faut changer de mode après le cap Horn, je vais enfin comprendre pourquoi. La mer s'est assagie depuis que je suis protégé par les îles. C'est vraiment ça, la différence. J'ai eu jusqu'à sept mètres de vagues... Voilà, je peux dire que je suis cap-hornier, je suis vraiment heureux. J'avais passé les deux premiers caps en tête, le destin en a voulu autrement pour celui-là. Mais il reste 7 000 milles et plein de coups à jouer." Le dauphin de Bestaven avait franchi le cap de Bonne-Espérance (Afrique du Sud) après 22 jours de course, puis le cap Leeuwin (Australie) après 34 jours. Le cap Horn, pour le leader comme pour Dalin, a été passé après 55 jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.