Vendée Globe : Burton ralenti, Dalin en profite

Vendée Globe : Burton ralenti, Dalin en profite©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 23 janvier 2021 à 09h22

Ralenti par des conditions de mer plus difficile qui l'ont atteint en premier, Louis Burton a vu l'écart avec Charlie Dalin repartir à la hausse durant la nuit.



La pression retombe un peu sur Charlie Dalin. Alors que le skipper d'Apivia, leader du Vendée Globe, a vu Louis Burton (Bureau Vallée 2) revenir à seulement quatre milles nautiques au pointage de 22h00 ce vendredi, la nuit lui a été favorable. En effet, à 9h00 ce samedi, l'écart a augmenté pour atteindre 42 milles nautiques avec moins de 1500 milles à parcourir avant le retour aux Sables d'Olonne. Une donne qui est liée à un vent instable en raison d'un front nuageux qui pointe vers la tête de course. « Je commence à sentir le front qui va nous passer dessus : ça occupe un peu... Il y a une quinzaine de nœuds avec des grains et des molles, des rafales, des rotations de la brise depuis le début de la nuit, a confié Louis Burton dans des propos recueillis par le site officiel du Vendée Globe. Comme je suis le plus au Nord, j'en perçois les effets du front en premier. Sur ce dernier tronçon, ça s'est mieux passé pour Apivia parce qu'il n'est pas encore dans l'influence du front. Normalement, ça va être de plus en plus instable en forcissant jusqu'à dimanche matin. » Une météo changeante qui pourrait donc à nouveau changer la donne.

Bestaven reprend la cinquième place

Si ça a bougé entre les deux premiers, ce n'est pas le cas pour leurs principaux poursuivants. Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco), reste accroché à la troisième marche du podium. Le skipper allemand conserve une trentaine de milles nautiques d'avance sur Thomas Ruyant (Linked Out). Ce dernier n'est plus suivi par Damien Seguin mais pas Yannick Bestaven. Le skipper de Maître CoQ IV a pris le meilleur sur celui de Groupe Apicil au dernier pointage effectué par la direction de course pour... à peine un demi-mille nautique. Des écarts réduits qui, avec l'évolution des conditions de navigation, promettent du suspense pour la fin de course. « C'est rare d'avoir autant de bateaux aussi serrés à quatre jours de l'arrivée. C'est assez dingue parce qu'il peut encore se passer plein de choses, a ajouté Louis Burton concernant la situation de course. Tout le monde a la pression de l'arrivée... Mais j'essaye de rester à l'écart de tout ça et de me concentrer sur la fin de course. » Giancarlo Pedote (Prysmian Group), Jean Le Cam (Yes We Cam !), Benjamin Dutreux (Omia-Water Family) et Maxime Sorel (V and B-Mayenne) complètent le Top 10 après quasiment 76 jours de course.

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 9h00 (heure française) - Samedi 23 janvier 2021
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 1 490,42 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 42,25 milles du leader
3- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) à 88,83
4- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 117,09
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 167,28
6- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 167,79
7- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 229,5
8- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 419,47
9- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 540,3
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 718,15
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course
Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF) : quille endommagée, après 62 jours de course
Sébastien Destremau (FRA/Merci) : multiples avaries, après 68 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.