Vendée Globe : Beyou ambitieux pour la fin de course

Vendée Globe : Beyou ambitieux pour la fin de course©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le vendredi 25 décembre 2020 à 15h00

Après son faux départ aux Sables-d'Olonne, Jérémie Beyou (Charal) rattrape petit à petit ses dix jours et 3 000 milles de retard. Ce 25 décembre, le voilà désormais 19eme et pourrait bien continuer sa folle remontée ses prochains jours.

Jour après jour, Jérémie Beyou ne cesse d'impressionner. Parti dix jours et donc 3 000 milles plus tard que les autres à cause d'un souci dès les premiers jours du Vendée Globe, le skipper de Charal est en passe de réussir son pari, lui qui est actuellement 19eme ce 25 décembre. « Ça avance pas mal : je profite d'un front favorable et d'une mer correcte. Il y a une dépression qui se forme et elle va se creuser un peu derrière moi. Elle va prendre de la consistance juste au-dessus de ma tête ! Je pense qu'il ne faut pas être trop au sud d'ailleurs, pour ne pas prendre le vent le plus fort... Mais elle va nous passer dessus quand même. On aura du vent très fort et de la mer. On va prendre des rafales à 50 noeuds », a expliqué Beyou ce vendredi matin, dans des propos repris par L'Equipe.

Beyou attend la remontée de l'Atlantique

Parti du coup 33eme, le navigateur effectue donc un sacré retour, suite notamment à six abandons. « J'étais très loin derrière et, après avoir fait la jonction (à hauteur du cap de Bonne-Espérance), j'ai Stéphane (Le Diraison) en ligne de mire (31 milles), mais j'essaye toujours d'aller à mon rythme, raisonnable, je "tape" une vingtaine de noeuds en moyenne. Je pourrais aller plus vite, mais après, ça sollicite beaucoup le bateau. 450 milles par jour, c'est pas mal quand même ; et quand la mer est coopérative, c'est vrai que ça va vite », également confié Beyou, qui avait dû revenir au point de départ après trois jours de course. « Passer le cap Horn en étant pas trop loin du groupe qui est devant moi actuellement. Après, dans la remontée de l'Atlantique, il y aura des places à se faire... » est désormais l'objectif clairement affiché, par celui qui se rapproche de Pip Hare, Arnaud Boissières et Alan Roura.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.