Route du Rhum : Il y a eu de la casse

Route du Rhum : Il y a eu de la casse©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 13 novembre 2022 à 12h14

La course a été marquée par le passage d'un front violent ces dernières heures.



Une terrible dépression a fait mal sur la Route du Rhum ces dernières heures. Le passage de ce front violent s'est situé à environ 350 milles au nord-ouest du cap Finisterre. Le Bureau Vallée de Louis Burton, un monocoque Imoca pourtant rodé aux mers du grand sud dans le Vendée Globe, a démâté. Le trimaran Ocean Fifty du Solidaires en Peloton - ARSEP de Thibaut Vauchel-Camus a chaviré. Et deux monocoques Class40 ont été touchés : le Crosscall d'Aurélien Ducroz et La Boulangère Bio d'Amélie Grassi ont démâté.

9 abandons sur les 138 participants initiaux

« Ça a été rapide mais très très violent après le front. Le bateau sautait dans les vagues. On avait l'impression que tout allait exploser à chaque instant. C'était flippant à souhait, a expliqué Yoann Richomme (Paprec Arkéa), tenant du titre en Class40 Xavier Macaire est celui qui a attaqué le plus et j'avoue que je n'ai pas cherché à tenir son rythme surtout après avoir vu Aurélien Ducroz et Amélie Grassi démâter juste dans l'axe de mon tableau arrière. J'ai vraiment cru qu'on allait tous y passer. Je sais ce que c'est de perdre son mât dans ce type de conditions. C'est incroyablement dur de défaire tous les bouts sur une mer démontée et de nuit de surcroît. »


Après le passage du front, les conditions se sont améliorées. Le vent est descendu de 40 nœuds à une vingtaine. Mais la mer demeure agitée pour ceux qui restent en course sur cette 12eme édition. Les Class40 vont devoir encore devoir attendre 3 à 4 jours, deux fois moins pour les plus rapides trimarans Ultims et monocoques Imoca, pour oublier définitivement cette zone difficile. 9 marins ont abandonné depuis le départ donné à Saint-Malo sur les 138 initialement engagés : Sam Goodchild (trimarans Ocean fifty), Kojiro Shiraishi et Damien Seguin (Monocoques Imoca), Martin Louchar, Antoine Magré, Laurent Camprubi, Geoffrey Matacynski et Jonas Gerckens (Monocoques Class40) et Oren Nataf en Rhum Multi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.