Route du Rhum : Galfione, victime d'une commotion cérébrale, abandonne

Route du Rhum : Galfione, victime d'une commotion cérébrale, abandonne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 15 novembre 2022 à 08h53

Pour sa troisième Route du Rhum, Jean Galfione a été contraint à l'abandon, car l'ancien athlète souffre d'une commotion cérébrale.



C'était "l'aboutissement de quatre ans de travail". Complètement conquis par cet "événement sportif et populaire extraordinaire" qu'est la Route du Rhum, Jean Galfione espérait bien rallier l'arrivée de cette "course fantastique", qu'il avait abandonnée il y a quatre ans après avoir décroché une belle 18e place pour sa grande première en 2014. Mais l'ancien athlète, champion olympique de la perche à Atlanta en 1996, a dû se résoudre à renoncer de nouveau. Victime d'un choc à la tête alors qu'il naviguait au large de La Corogne (Espagne) dans des conditions de mer compliquées, il souffre d'une commotion cérébrale, comme l'ont révélé des examens médicaux complémentaires réalisées au centre hospitalier de Bouzas, à Vigo. "En conséquence, les médecins du centre hospitalier et ceux de la course ne se sont pas prononcés favorablement pour une reprise de la course", a précisé l'organisation.

"La déception est grande pour Jean, son équipe et Marc Le Bras, dirigeant de Serenis Consulting, son partenaire depuis 2013 et avec qui il travaille sur ce projet précis depuis quatre ans. Ce n'est bien évidemment pas l'issue qu'ils avaient imaginée ensemble. Jean les remercie très chaleureusement ce soir, pour leur accompagnement, et leur fidélité", peut-on lire également dans ce communiqué. Un coup dur pour le skipper du Class40 Serenis Consulting, dont l'aventure avait déjà mal commencé sur cette Route du Rhum 2022. Dès le départ de la course, mercredi dernier à Saint-Malo, Galfione (51 ans) a dû affronter des problèmes de grand-voile, mais aussi une entrée d'eau au niveau de la quille et aussi la perte d'un aérien. Il avait alors été contraint de faire escale à Brest pour que son équipe puisse effectuer différentes réparations avant de pouvoir repartir. Pas pour longtemps, malheureusement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.