Paris 2024 : Le programme de la natation amendé pour Marchand

Paris 2024 : Le programme de la natation amendé pour Marchand ©Icon Sport, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 10 février 2024 à 23h00

Alors qu'il sera le nageur le plus attendu l'été prochain lors de Paris 2024, le programme des épreuves de natation a récemment été modifié pour permettre à Léon Marchand de briguer quatre titres individuels.



Il y a bel et bien un effet Léon Marchand. Alors qu'il ne défendra pas à Doha ses titres mondiaux du 200m papillon, du 200m et du 400m quatre nages conquis l'an passé à Fukuoka, l'aura du prodige de la natation française a fait plier World Aquatics, le Comité International Olympique et les diffuseurs de Paris 2024, notamment la toute puissante chaîne américaine NBC. En effet, quand le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques (COJO) a révélé le programme de la quinzaine parisienne établi en collaboration avec World Aquatics, la fédération internationale de natation, la journée du 30 juillet posait un problème pour Léon Marchand, dont la qualification pour les JO devra être confirmée lors des championnats de France, organisés à Chartres à la mi-juin. En effet, cette journée de compétition devait voir le Toulousain enchaîner le 200m papillon et le 200m brasse autant lors des séries matinales qu'à l'occasion des demi-finales programmées dans la soirée à la Paris-La Défense Arena.

Les efforts de la FFN ont fini par payer

Le lendemain, il ne devait y avoir qu'une quinzaine de minutes entre les finales des deux distances. Consciente de ce problème, la Fédération Française de natation (FFN) a pris le taureau par les cornes dès les Mondiaux 2023 à Fukuoka. lançant une campagne de lobbying pour faire évoluer la programmation. « On a demandé à ce que l'une des deux épreuves soit programmée au début de la session et l'autre vers la fin, a ainsi confirmé auprès du quotidien Le Monde Julien Issoulié, Directeur Technique National de la natation française. On s'y est tous mis, Bob Bowman a eu la même discussion que nous avec World Aquatics. » Un effort qui, en plus des performances récentes du Tricolore, a visiblement porté ses fruits puisque, plus tôt cette semaine, le COJO a validé un amendement au programme de la journée du 30 juillet avec les demi-finales du 200m papillon désormais prévues à 20h40 et celles du 200m brasse à 21h40. Léon Marchand va ainsi gagner 45 minutes de récupération entre deux épreuves sur lesquelles il pourrait remporter la médaille d'or.

Castel maintient le flou sur le programme de Marchand

« Le programme, on l'a optimisé, si ça peut le faire tant mieux, a ajouté Julien Issoulié. Il ne gagnera peut-être pas tout, mais s'il arrive à faire deux médailles sur ces deux courses, ce sera quand même exceptionnel. » Toutefois, si le programme a été modifié pour faciliter la vie de Léon Marchand, il n'y a pas la moindre certitude que le Toulousain s'aligne sur les deux distances. « Nous gardons cette question en suspens, a confié avec un brin de malice au quotidien Le Monde Nicolas Castel, qui partage la charge d'entraîneur de Léon Marchand avec Bob Bowman. On sait très bien comment ça se passe : si on dit qu'il fait quatre courses individuelles et que finalement on ne l'aligne pas sur une d'entre elles, on va entendre : 'Léon ne va pas bien'. La stratégie, c'est qu'il soit qualifié partout, mais on se laisse le choix jusqu'au dernier moment. » Tout n'est pas non plus parfait pour optimiser à 100% les chances de Léon Marchand. En effet, la programmation de la finale du 4x200m nage libre le 30 juillet après les demi-finales du 200m brasse reste un caillou dans la chaussure de la principale chance de succès de la natation française lors de Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.