Mondiaux (petit bassin) : Joly en finale du 1 500m, Gastaldello, Wattel et Grousset disputeront les demi-finales

Mondiaux (petit bassin) : Joly en finale du 1 500m, Gastaldello, Wattel et Grousset disputeront les demi-finales©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 20 décembre 2021 à 11h49

La journée a encore bien commencé pour les Bleus à Abu Dhabi avec la qualification pour la finale du 1 500m de Damien Joly. Marie Wattel, sur 100m papillon, Maxime Grousset, sur 100m, et Beryl Gastaldello, de retour dans l'eau (sur 50m), au lendemain de sa médaille d'argent, ont également décroché leur billet.

Damien Joly au rendez-vous. Peut-être inspiré par la médaille d'argent de sa compatriote Beryl Gastaldello, la veille sur 100m 4 nages, le Varois a répondu présent, ce lundi matin dans l'eau d'Abu Dhabi lors des séries du 1 500m. Avec un temps de 14'30"90, le Français a signé le cinquième chrono des séries et décroché du même coup son billet pour la finale, lançant du même coup idéalement la journée des Bleus. Tous trois en lice également ce lundi matin lors de cette nouvelle journée des Championnats du monde en petit bassin, Maxime Grousset, Marie Wattel et Beryl Gastaldello, pour son retour dans l'eau, ont d'ailleurs emboîté le pas de Joly en décrochant eux aussi leurs billets, pour les demi-finales de leurs distances respectives. L'héroïne de la veille côté tricolore a réalisé le douzième temps des séries du 50m, en nageant en 24"23. Suffisant toutefois pour se qualifier, et ce alors qu'elle avait décidé de faire l'impasse sur les séries du 100m papillon, prévues un peu plus tôt. Marie Wattel, comme Gastaldello, figurait elle aussi à l'origine parmi les inscrites pour le 50m et le 100m papillon.

Décidément, Grousset est en forme

Elle a finalement choisi de ne s'aligner que sur la deuxième course. Elle a bien fait, car elle a signé le septième temps, en 57"03, et défendra donc elle aussi ses chances, plus tard dans la journée en demi-finales. Maxime Grousset, en grande forme, a fait mieux encore, sur 100m. Le jeune Néo-Calédonien qui avait crevé l'écran à Tokyo en terminant quatrième sur la distance a encore terminé au pied du podium, avec le quatrième chrono (46"52) de ces séries qui n'ont vu que trois de ses concurrents le dominer (Joshua Liendo Edwards, Alessandro Miressi et Vladislav Grinev). Grousset a néanmoins remporté sa course. Ce qui lui faisait dire après-coup : "Il faudrait faire un peu mieux, mais c'est pas mal". Une nouvelle médaille attend peut-être la France cet après-midi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.