Mondiaux : Manaudou, Grousset et Henique au rendez-vous, pas Kirpichnikova

Mondiaux : Manaudou, Grousset et Henique au rendez-vous, pas Kirpichnikova©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le vendredi 28 juillet 2023 à 08h15

La session de matinée de la sixième journée des championnats du monde de natation à Fukuoka a notamment vu Florent Manaudou, Maxime Grousset et Mélanie Henique franchir le cap des séries, mais pas Anastasiia Kirpichnikova.


Les championnats du monde de sports aquatiques de Fukuoka entrent dans leur dernière ligne droite, et c'est déjà l'antépénultième journée qui se déroule ce vendredi. La session de matinée s'est globalement bien passée pour la délégation française, qui compte déjà cinq médailles en natation sportive (trois en or pour Marchand, deux en bronze pour Grousset) et qui ne veut pas s'arrêter là. Trois tricolores et le relais 4x200m nage libre masculin ont franchi le cap des séries. A commencer par le très attendu Florent Manaudou. Le Marseillais de 32 ans s'est qualifié pour les demi-finales sur son épreuve favorite, le 50m nage libre, dont il a été champion olympique en 2012. Il a signé le troisième temps des séries, en 21"72, derrière l'Australien Cameron McEvoy et le Hongrois Szebasztian Szabo et aura donc un bon couloir, pour sa demie prévue ce vendredi à 13h44 heure française. Maxime Grousset (24 ans), quant à lui, a renoncé au 50m nage libre pour mieux se concentrer sur le 100m papillon, distance sur laquelle il a battu le record de France le mois dernier (50"61), et bien lui en a pris puisqu'il verra les demi-finales (à 13h09). Le double médaillé de bronze de ces Mondiaux 2023 a réussi le quatrième temps des séries en 51"00. Le meilleur chrono est revenu à l'Australien Matthew Temple en 50"76. Toujours chez les hommes, mais en relais, le 4x200m nage libre français, emmené par Hadrien Salvan (26 ans), Wissam-Amazigh Yebba (23 ans), Roman Fuchs (25 ans) et Enzo Tesic (23 ans), s'est qualifié pour la finale (vendredi à 14h40) avec le cinquième temps des séries, en 7'06"40, bien loin des Australiens, qui ont signé le meilleur chrono en 7'04"37. Reste à savoir si la composition du relais bleu sera la même en finale.

Henique sans problème, Kirpichnikova et Terebo éliminées

Côté féminin, Mélanie Henique faisait son entrée dans ces Mondiaux de Fukuoka, et elle n'est pas passée à côté de son rendez-vous. La nageuse de 30 ans a réussi le quatrième temps des séries du 50m papillon en 25"75, et on la retrouvera donc en demies un peu plus tard dans la journée, à 14h08. Meilleur chrono de ces séries : la Suédoise Sarah Sjoestroem en 25"04. En revanche, déception pour Anastasiia Kirpichnikova (23 ans), qui manquera la finale du 800m pour seulement 54 centièmes. La nageuse née en Russie et naturalisée française au printemps a fini neuvième des séries en 8'22"74 (bien loin des 8'15"60 de la légendaire Américaine Katie Ledecky, en passe de battre le record de titres mondiaux de Michael Phelps, qui en a gagné quinze, comme elle). Après avoir pris part au 5km, 10km et relais mixte en eau libre, au 400m et avoir fini quatrième du 1500m, la protégée de Philippe Lucas était sans doute un peu émoussée. Ca ne passe pas non plus pour Emma Terebo sur 200m dos. La native de Nouméa, âgée de 25 ans, n'a réussi que 2'13"95, à plus de quatre secondes de son record personnel, et il ne s'agit que du 24eme temps temps des séries, bien loin des 2'07"24 de l'Américaine Regan Smith.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.