ISL : La saison 2022 annulée en raison de la guerre en Ukraine

ISL : La saison 2022 annulée en raison de la guerre en Ukraine©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 28 mars 2022 à 17h35

L'International Swimming League, créée en 2019 par le milliardaire russo-ukrainien Konstantin Grigorishin, a annoncé l'annulation de la saison 2022 en raison de la guerre en Ukraine.

La saison 4 de l'International Swimming League n'aura pas lieu en 2022 mais en 2023. L'annonce a été faite ce dimanche par les dirigeants de cette compétition internationale de natation entre franchises, avec saison régulière et play-offs, sur le modèle du sport américain. La raison de ce report ? La guerre en Ukraine, pays du créateur de l'ISL, Konstantin Grigorishin, milliardaire russo-ukrainien ayant fait fortune dans le secteur de l'énergie et de la construction navale. « La guerre en Ukraine est une tragédie, ayant détruit des vies, des familles et des maisons. Beaucoup de nos collègues de l'ISL restent piégés à Kiev, et le conflit semble sur le point de se poursuivre dans un avenir prévisible. A la lumière de cette situation de force majeure, nous ne pouvons pas, de bonne foi envers nos nageurs et nos fans, nous engager à organiser des matchs commerciaux en 2022. À ce titre, nous avons pris la difficile décision de reporter la saison 4 à 2023. Surtout, l'ISL ne va pas disparaître. La Ligue a toujours l'intention d'élargir notre Ligue junior, de collaborer avec la communauté des maîtres6 nageurs et d'assurer la continuité avec nos clubs par le biais d'événements sans match. Nous reviendrons plus forts et nous vous remercions tous pour votre compréhension, votre patience et votre soutien continu », a écrit l'ISL dans un communiqué.

Deux victoires pour la franchise française

Depuis ses débuts, l'ISL réunit deux Conférences : la Conférence des Amériques avec les équipes de Washington, Los Angeles, New York, San Francisco et Toronto, et la Conférence Europe-Asie avec les équipes de Paris (Energy Standard), Londres, Budapest, Rome et Tokyo. La franchise française, qui pouvait notamment compter sur des nageurs comme Florent Manaudou, Chad Le Clos, Kliment Kolesnikov ou Sarah Sjöström, a remporté les saisons 2019 et 2021, alors que les Cali Condors de San Francisco (emmenés notamment par Caeleb Dressel et Lilly King) s'étaient imposés en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.