Franck Esposito au Cercle des nageurs de Marseille

Franck Esposito au Cercle des nageurs de Marseille©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 10 septembre 2021 à 13h51

Quelques jours après avoir quitté Antibes, l'ancien champion devenu entraîneur Franck Esposito s'est engagé avec le Cercle des nageurs de Marseille.



Franck Esposito n'a pas tardé à rebondir. Quelques jours après son départ - d'un "commun accord" - du club d'Antibes, dont il était l'entraîneur en chef du groupe Elite depuis 14 ans, l'ancien nageur s'est officiellement engagé avec le Cercle des nageurs de Marseille jeudi. Alors qu'Arnaud Rondan quitte lui le club marseillais, Esposito travaillera aux côtés de l'entraîneur Julien Jacquier. C'est une sorte de retour aux sources pour le vice-champion du monde 1998 du 200m papillon, également médaillé de bronze sur la distance aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992. Né à Salon-de-Provence en 1971, il était passé au CNM au début des années 2000, avant de rejoindre Antibes.

Une longue aventure mais qui ne se serait pas terminée de la meilleure des manières. D'après Nice-Matin, "les relations entre Franck Esposito et une partie de ses nageurs n'étaient pas au beau fixe ces derniers temps". Des nageurs qui reprochaient à l'ancien champion "un excès d'autorité". L'intéressé mettait pour sa part en avant "l'unique exigence du haut niveau". A 50 ans, il va quoi qu'il en soit relever un nouveau challenge et essayer d'apporter sa grande expérience au groupe marseillais. Quadruple médaillé d'or aux championnats d'Europe sur sa distance fétiche, il a participé à quatre olympiades (1992, 1996, 2000 et 2004). Avec son meilleur résultat acquis donc en Catalogne, en montant sur le podium derrière l'Américain Melvin Stewart et le Néo-Zélandais Danyon Loader. Et "Titou" avait mis un terme à sa carrière en 2005, lui qui aura détenu le record d'Europe du 200 m papillon en bassin de 50 mètres et le record du monde de la spécialité en bassin de 25 mètres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.