Dopage : Quatre ans et trois mois de suspension pour Sun Yang

Dopage : Quatre ans et trois mois de suspension pour Sun Yang©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 22 juin 2021 à 18h05

Alors qu'une première suspension avait été annulée par la justice suisse, Sun Yang a vu le Tribunal Arbitral du Sport le sanctionner pour quatre ans et trois mois.



Sun Yang n'échappera finalement pas à une lourde sanction. Le triple champion olympique de natation s'est une nouvelle fois présenté devant le Tribunal Arbitral du Sport en mai dernier dans une affaire de dopage qui dure depuis septembre 2018. Alors qu'il avait déjà été sanctionné pour dopage en 2014 à la suite d'un contrôle positif à la trimétazidine, un produit stimulant, le nageur chinois avait créé la polémique à cette époque. En effet, lors d'un nouveau contrôle antidopage, un membre de l'entourage de Sun Yang n'avait pas hésité à détruire les échantillons prélevés à coup de marteau. Dans un premier temps, justifiant un vice de forme, la Fédération Internationale de natation (FINA) avait passé l'éponge sur cet incident, ce que l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) n'avait guère goûté, faisant appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). A l'issue de la procédure, en février 2020, le TAS avait sanctionné Sun Yang d'une suspension longue de huit ans. Toutefois, mettant en avant la partialité du président du panel d'arbitres, l'ancien chef de la diplomatie italienne Franco Frattini, le Chinois avait obtenu l'annulation de sa sanction.

Sun Yang aux Jeux Olympiques, ça sera pour Paris

Alors qu'il espérait remettre en jeu son titre olympique du 200m nage libre dans le bassin de Tokyo, avec le soutien non feint de la Fédération Chinoise de natation, Sun Yang a subi une nouvelle douche froide ce mardi. En effet, à la suite d'une audition effectuée en mai dernier, le Tribunal Arbitral du Sport s'est une nouvelle fois exprimé sur le cas du controversé nageur chinois. Dans un communiqué, le TAS a une nouvelle fois sanctionné de manière lourde le natif de Hangzhou. Si, dans un premier temps, Sun Yang avait écopé d'une suspension de huit ans, ce nouveau verdict se limite à une sanction portant sur quatre années à compter du 28 février 2020. Toutefois, pour une autre violation des règles antidopage, le Chinois a été suspendu pour trois mois supplémentaires. Autrement dit, le retour à la compétition de Sun Yang ne pourra pas avoir lieu avant le mois de mai 2024. Le nageur aux onze titres de champion du monde sera alors âgé de 32 ans et pourrait donc être candidat à une place dans l'équipe olympique de Chine lors des Jeux Olympiques de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.