Chine : Sun Yang va de nouveau s'expliquer devant le TAS

Chine : Sun Yang va de nouveau s'expliquer devant le TAS©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le lundi 24 mai 2021 à 15h40

Ce mardi, le nageur chinois Sun Yang repasse devant le Tribunal arbitral du Sport, dans une affaire de dopage, alors que sa place pour les Jeux Olympiques de Tokyo est clairement en jeu.



Et si Sun Yang participait aux prochains Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo au Japon, programmés du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août prochains ? Cette éventualité pourrait très bien se confirmer. En effet, le nageur chinois a rendez-vous avec le Tribunal Arbitral du Sport, ce mardi, pour être entendu dans une affaire de dopage, à l'occasion d'une audience en visioconférence et interdite aux médias, de ce mardi à ce jeudi. Quant à la date de la décision du TAS, elle n'est pas encore connue. Cette fameuse affaire avait déjà entraîné une lourde condamnation à l'encontre du triple champion olympique. Par conséquent, sa carrière au plus haut niveau semblait bel et bien terminée, alors qu'il est aujourd'hui âgé de 29 ans. Finalement, cela n'est plus si sûr que cela et tout dépendra donc de la future décision du TAS, qui lui permet d'avoir une ultime chance de s'expliquer. Des explications certainement particulièrement attendues pour celui qui est accusé d'avoir détruit, à coups de marteau, une fiole de son propre sang, à l'occasion d'un contrôle antidopage inopiné, effectué lors de l'année 2018.

Sa suspension de huit ans avait été annulée

Après cet incident, le Tribunal Arbitral du Sport avait rendu une première décision, lors du mois de février 2020, et Sun Yang avait été suspendu pour une durée de huit ans, soit la peine maximale. Toutefois, pas plus tard qu'au mois de décembre dernier, le Tribunal fédéral suisse avait surpris tout son monde en annulant cette décision, pour cause de « partialité » de la part de Franco Frattini, ancien chef de la diplomatie italienne et président du panel d'arbitres. Ce dernier, alors que l'affaire était en cours d'instruction, avait été l'auteur, selon le Tribunal, d'une série de tweets « extrêmement violents » et racistes, en dénonçant la cruauté infligée à certains animaux vivant en Chine. Cette nouvelle audience est plus que capitale pour Sun Yang. En effet, la Fédération chinoise de natation a d'ores et déjà indiqué que ses nageurs ayant été titrés à l'occasion des championnats du monde 2019 de Gwangju seraient « qualifiés d'office » pour les JO. Sun Yang avait, à cette occasion, remporté deux titres, sur 200 mètres et 400 mètres nage libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.