Championnats de France : Qualification pour Tokyo sur 100m dos pour Tomac, Muller et Gastadello échouent

Championnats de France : Qualification pour Tokyo sur 100m dos pour Tomac, Muller et Gastadello échouent©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 16 juin 2021 à 19h44

Dominateur sur le 100m dos, Mewen Tomac a fait mieux que les minima et se qualifie pour les JO de Tokyo sur la distance. Aurélie Muller sur le 1 500m et Beryl Gastaldello sur le 100m dos n'ont pas atteint l'objectif.



Mewen Tomac est le dixième qualifié français pour Tokyo. Alors que Yohann Ndoye Brouard a validé son billet sur le 100m dos lors de la première fenêtre de qualification, le nageur d'Amiens a profité des championnats de France, organisés à Chartres, pour parvenir à ses fins. Sacré sur la distance en 53''13 devant son rival (53''47) et Geoffroy Mathieu (54''44), il fait ainsi coup double. « Ça enlève un gros poids qui dure depuis des mois et il n'y a plus qu'à se préparer pour Tokyo, a confié Mewen Tomac peu après sa finale au micro de beIN Sports. Je pensais que ça allait être moins dur que ça mais il y avait du stresse de manquer la course. » Cette qualification pour les Jeux Olympiques, Aurélie Muller l'a manquée en début de programme lors de la finale du 1 500m. Très rapidement seule au monde et face au chronomètre dans cette course, la sociétaire du club de Sarreguemines s'est imposée en 16'22''66 mais manque sa dernière chance de se qualifier pour les JO pour une seconde et demie. « Il y a forcément un peu de frustration. A si peu sur 1500m, ce n'est pas grand chose, a-t-elle confié après sa course. J'ai tout donné, j'ai fait ma course toute seule et je n'ai pas de regrets. Ce n'est pas du tout un coup d'arrêt. » Avec l'objectif de briller aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, Aurélie Muller va désormais laisser de côté le bassin pour se focaliser sur l'eau libre.

Gastaldello n'a pas saisi sa chance sur 100m dos

Beryl Gastaldello, pour sa part, a tout tenté pour aller chercher la qualification sur le 100m dos. Partie très fort lors de la finale, la nageuse du CN Marseille n'a pas su résister au retour de la Suédoise Louise Hansson (1''00''25) et échoue à quatorze centièmes des minima malgré le titre de championne de France (1'00''39). « C'est vrai que c'est dommage à un dixième près. Je vais m'en remettre, a confié Beryl Gastaldello au micro de beIN Sports à l'issue de sa finale, confiant que le dos n'était pas le cœur de sa préparation. C'est la première fois que je prends la décision de me concentrer sur une nage. J'ai préparé le 100m nage libre, j'ai hâte de le faire ! » Distance qui n'est pas au programme olympique, le 50m brasse a vu Antoine Viquerat aller chercher le titre national en 27''77 devant Théo Bussière (27''89) et Carl Aitkaci (27''93) et ainsi prendre sa revanche par rapport au 100m brasse ce mardi, qui avait été remporté par le Marseillais devant le Toulousain. « Je suis assez content. Hier (mardi), j'étais un peu déçu mais c'est comme ça. Je suis heureux car ça faisait longtemps que je n'étais pas descendu sous les 28 secondes et ça fait un titre de plus pour le club, a confié le sociétaire des Dauphins du TOEC. On va essayer de faire le temps de qualification sur 200m brasse et on verra. »


20eme titre pour Deberghes, 4eme sur le 400m nage libre pour Lesaffre

Alors qu'elle va quitter les bassins à l'issue de la saison, Fanny Deberghes n'est pas décidée à faire de la figuration. A l'occasion de la finale du 100m brasse, la nageuse de Sarcelles est allée chercher son 20eme titre de championne de France. Victorieuse en 1'08''76, elle a devancé Justine Delmas (1'09''42) et Chloé Braun (1'10''55). « J'étais venue avec 19 titres et je voulais venir chercher le 20eme. Je suis super contente, a confié Fanny Deberghes avant de revenir sur les raisons de sa prochaine retraite sportive. J'ai décidé d'arrêter parce qu'il faut savoir raccrocher un jour. J'ai 27 ans, j'ai maintenant envie d'autres choses. La piscine me manquera un peu car c'est un beau chapitre de ma vie. » En clôture de cette deuxième journée de compétition, Fantine Lesaffre est allée chercher son quatrième titre de championne de France sur le 400m nage libre. Si la Russe Anna Egorova a dominé la course (4'09''49), la nageuse d'Antibes a fait sa course pour remporter la médaille d'or en 4'15''35 devant Marie Kuntzmann (4'18''16). « C'est juste une course que j'apprécie vraiment, a confié la nouvelle championne de France. J'apprends à travailler toutes les nages donc le 400m nage libre en fait partie tout comme le 200m brasse et le 200m dos. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.