Championnats d'Europe (petit bassin) : Nouvelle progression pour Pigrée, pas de médaille pour Joly et Mattenet éliminé en demi-finales

Championnats d'Europe (petit bassin) : Nouvelle progression pour Pigrée, pas de médaille pour Joly et Mattenet éliminé en demi-finales©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 04 novembre 2021 à 19h08

Meilleur temps des séries du 50m dos à Kazan, Analia Pigrée a confirmé avec la meilleure performance lors des demi-finales avec le record de France qui se rapproche. Damien Joly a terminé cinquième sur le 1500m nage libre quand Emilien Mattenet n'avait pas les armes sur le 200m quatre nages.

Analia Pigrée se révèle à Kazan ! La native de Cayenne a confirmé que sa performance de la matinée lors de séries du 50m dos n'était pas un feu de paille. La sociétaire du club de Canet-en-Roussillon est allée chercher le meilleur temps des demi-finales sur la distance en 26''05, améliorant à nouveau son record personnel et se rapprochant à cinq centièmes du record de France détenu par Béryl Gastaldello depuis décembre 2019. La Tricolore devance à l'issue de ces demi-finales les Néerlandaises Kira Toussaint (26''07) et Maaike de Waard (26''10). La première citée avait pourtant bien lancée cette soirée des championnats d'Europe en bassin de 25 mètres avec le titre sur le 200m dos en 2'01''26 avec une marge de quasiment huit dixièmes de seconde l'Italienne Margherita Panziera (2'02''05) et l'Autrichienne Lena Grabowski (2'04''74). Une journée qui a été en demi-teinte pour Sarah Sjöström. La Suédoise, a dû se contenter du bronze (58''05) sur le 100m quatre nages remporté à la surprise générale par la Polonaise Alicja Tchorz en 57''82 devant Maria Kameneva (57''83). Une performance qui a fait suite au meilleur temps lors des demi-finales du 100m nage libre en 52''21 mais juste devant la Néerlandaise Marrit Steenbergen (52''22) et la Polonaise Katarzyna Wasick (52''41).


Joly tout proche du podium

Si Analia Pigrée sera candidate à une médaille, Damien Joly l'a vu lui échapper pour 29 centièmes de seconde lors de la finale du 1500m nage libre. Alors que la course au titre s'est rapidement muée en un duel remporté par l'Allemand Florian Wellbrock en 14'09''88 devant le recordman du monde Gregorio Paltrinieri (14'13''07), le Français a tout donné mais échoue à la cinquième place (14'26''53) alors que l'Allemand Sven Schwarz complète le podium (14'26''24). Du suspense, il y en a également eu lors de la finale du 200m papillon. Nettement devant à l'entame des 50 derniers mètres, Svetlana Chimrova a vu revenir très fort la Danoise Helena Bach, quatrième avant le deux dernières longueurs. Si la Russe s'impose en 2'04''97, elle n'a gardé que cinq centièmes de seconde d'avance sur sa rivale (2'05''02) alors que l'Italienne Ilaria Bianchi complète le podium (2'05''43). Le clan russe a également vu Kliment Kolesnikov dominer les demi-finales du 100m dos en 49''15 avec une marge confortable sur le Roumain Robert Glinta (49''81) et le Grec Apostolos Christou (49''98). Evgeniia Chikunova, quant à elle a signé le meilleur temps des demi-finales du 200m brasse en 2'18''08 nettement devant sa compatriote Maria Temnikova (2'19''20) et la Tchèque Kristyna Horska (2'20''04).


Mattenet au même niveau

Troisième Tricolore en lice dans cette soirée de jeudi, Emilien Mattenet a tout donné mais n'avait pas les armes pour viser la finale du 200m quatre nages. Douzième des séries, le nageur de Charleville-Mézières s'est placé au même rang lors des demi-finales. Sixième de sa course en 1'58''32, la qualification était à un peu moins de trois secondes. Le Grec Andreas Vazaios a signé le meilleur temps en 1'53''08 devant l'Italien Alberto Razzetti (1'53''08) et le Russe Daniil Pasynkov (1'54''21). Le bassin de Kazan a vécu une petite surprise lors de la finale du 100m dos masculin. Recordman du monde et peut-être à même d'améliorer sa performance, Ilya Shymanovich a dû s'avouer vaincu. Le Biélorusse (55''77) a été battu par l'Italien Nicolo Martinenghi, sacré en 55''63, alors qu'Arno Kamminga a fini très fort pour remporter le bronze (55''79). La Hongrie a également été à l'honneur ce jeudi avec Szebasztian Szabo qui est allé chercher un deuxième titre continental lors de la finale du 50m nage libre, qu'il a remporté en 20''72, nouvelle meilleure performance européenne de l'année et à cinq centièmes de la référence de Caeleb Dressel. Lorenzo Zazzeri remporte l'argent (20''84) devant Pawel Juraszek et Vladimir Morozov, qui partagent le bronze (20''95). Kristof Milak, quant à lui, a dominé les demi-finales du 200m papillon en 1'51''33 devant le Bulgare Antani Ivanov (1'51''33) et le Russe Egor Pavlov (1'52''07). En conclusion de cette journée, la Russie a remporté le relais 4x50m quatre nages féminin. Maria Kameneva, Nika Godun, Arina Surkova et Drania Klepikova se sont imposées en 1'44''19 devant la Suède de Sarah Sjöström (1'44''32) et l'Italie d'Elena di Liddo (1'44''46).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.