Ski alpin - Slalom parallèle de Chamonix (H) : Meillard ouvre son compteur, les Français à la peine

Ski alpin - Slalom parallèle de Chamonix (H) : Meillard ouvre son compteur, les Français à la peine©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 09 février 2020 à 14h41

Ce dimanche, à l'occasion du deuxième et dernier slalom parallèle de la saison de Coupe du Monde de ski alpin messieurs, le Suisse Loïc Meillard a eu le dernier mot. Les Français n'ont pas su tirer leur épingle du jeu et le meilleur d'entre eux, Thibaut Favrot, n'a pris que la sixième place finale.

Il l'attendait certainement avec impatience. Ce dimanche, le Suisse Loïc Meillard s'est adjugé le slalom parallèle de Chamonix, comptant pour la Coupe du Monde de ski alpin. En finale, il a eu raison de son compatriote Thomas Tumler. L'Allemand Alexander Schmid (25 ans), qui n'était encore jamais monté sur la boîte, complète le podium, après avoir battu Tommy Ford, lors de la petite finale. Les Français ont été à la peine. Le meilleur d'entre eux, à savoir le skieur alsacien du Champ du feu Thibaut Favrot, qui s'est montré convaincant lors de ses départs, n'a pris que la sixième place finale, après avoir auparavant chuté en quart de finale, contre l'Américain Tommy Ford. Favrot a ensuite assuré lors des différentes petites finales qu'il a disputées.

Noël sorti dès les qualifications

Plus tôt, Alexis Pinturault a été éliminé dès les huitièmes de finale, après avoir sorti son compatriote Mathieu Faivre, en 16es de finale. Une nouvelle déception donc pour le Tricolore, pourtant plutôt attendu, notamment dans la course pour le classement général. Henrik Kristoffersen n'a également pas fait mieux que les huitièmes de finale, face au spécialiste du géant Zan Kranjec. Troisième du classement général, Aleksander Aamodt Kilde est, quant à lui, allé jusqu'aux quarts de finale. Une bonne opération pour lui, tout de même, avec quelques points particulièrement précieux engrangés, dans la course au globe. De son côté, Victor Muffat-Jeandet s'était arrêté dès les seizièmes de finale, contre Zan Kranjec, tandis que Cyprien Sarrazin n'a rien pu faire, face à Erik Read. Enfin, Clément Noël n'avait même pas passé le stade des qualifications disputées ce dimanche matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.