Ski alpin : Rapatriement en France effectué pour Adrien Théaux

Ski alpin : Rapatriement en France effectué pour Adrien Théaux©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 24 novembre 2021 à 20h10

Une dizaine de jours après sa violente chute lors d'une séance d'entraînement à Copper Mountain, Adrien Théaux a confirmé via les réseaux sociaux avoir été rapatrié en France.



Adrien Théaux s’est rapproché des siens. Le 15 novembre dernier, le skieur de Val Thorens a été victime d’une très lourde chute à l’entraînement à Copper Mountain dont les conséquences sont sévères. En effet, le médaillé de bronze en Super-G lors des Mondiaux de Vail-Beaver Creek en 2015 souffre de fractures au niveau du coude gauche, du tibia droit mais également de la cheville droite. « Après avoir fait une erreur en Super-G je suis parti directement dans les filets de protections, et me suis arrêté dans la forêt, a déclaré le Français dans un message publié sur son compte officiel Instagram ce mercredi. Cependant, dans mon malheur j’ai eu énormément de chance vu les circonstances, rien de vital n’a été touché et c’est bien le plus important. » Opéré dans les plus brefs délais à Copper Mountain, là où l’équipe de France préparait les premières manches de vitesse de la saison, organisées en Amérique du Nord, Adrien Théaux a pu récemment rentrer en France.

Théaux : « Les sensations étaient très bonnes »

Dans son message, Adrien Théaux salue l’intervention du médecin de l’équipe de France. « J’ai aussi eu la chance d’être directement pris en charge sur la piste par notre médecin 'génie' à qui je dois beaucoup et qui m’a accompagné tout au long de ce périple, jusqu’à même me ramener chez moi », a ajouté le skieur de 37 ans, qui se préparait à sa dernière saison sur le circuit de la Coupe du Monde. Une saison pour laquelle Adrien Théaux assure que « tous les voyants étaient au vert, les sensations étaient très bonnes et les chronos aussi ». Philosophe, le skieur assure que « c’est la dure loi de la vie, du sport de haut niveau et encore plus de la descente dans laquelle la moindre petite erreur a de lourdes conséquences et nous met hors-jeu pour un bon moment ». Affirmant que « les douleurs physiques passent doucement », Adrien Théaux assure qu’il « reste encore à accepter ce qui se passe » alors qu’arrive le temps de la « reconstruction », lui qui va devoir « trouver d’autres occupations le temps de remonter sur les skis ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.