Ski alpin : Noël en pleine préparation en Argentine

Ski alpin : Noël en pleine préparation en Argentine©panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 06 septembre 2022 à 20h47

Ayant renoncé à poursuivre sa préparation en Europe, Clément Noël a confié que son choix d'aller en Argentine avec l'équipe de France est justifié.



Clément Noël a l'impression d'avoir fait le bon choix. Le champion olympique de slalom l'hiver dernier avait la possibilité de rester en Europe pour préparer la saison de Coupe du Monde, dont le coup d'envoi sera donné les 22 et 23 octobre à Sölden pour les épreuves techniques puis du 26 au 30 octobre et du 2 au 6 novembre à Zermatt et Cervinia pour les épreuves de vitesse. Toutefois, à l'image d'Alexis Pinturault, il a opté pour le long voyage vers Ushuaia, au sud de l'Argentine. « On avait fait l'an dernier pas mal de ski au glacier des Deux-Alpes en juillet, mais ça n'avait pas servi à grand chose, on avait eu des conditions moyennes, a confié Clément Noël dans des propos recueillis par l'AFP. Cette année on a préféré privilégier la préparation physique avant un gros bloc de ski à Ushuaïa. » Un voyage qui fait suite à une première phase de préparation en Suisse dans le courant du mois de juillet puis un passage par le dôme de Peer, en Belgique, qui permet de skier dans de bonnes conditions toute l'année.

Noël pas certain d'aller à Sölden

Un programme qui a toutefois été modifié par rapport aux saisons précédentes, au plus grand bonheur de l'intéressé. « On a fait moins de ski que l'an dernier, mais c'était un choix dès le départ et on a été confortés par ce qu'on a vu comme conditions sur les glaciers », a ainsi confié Clément Noël. S'il admet qu'il y a « peu de chances » qu'il fasse le déplacement à Sölden en raison d'une place au classement ne lui permettant pas de bénéficier à coup sûr d'un bon dossard, condition nécessaire pour bien figurer lors de la traditionnelle épreuve d'ouverture organisée sur le glacier du Reiteralm, le skieur de Val d'Isère ne compte pas galvauder cette préparation dans l'Hémisphère Sud. « C'est le gros bloc de la préparation avec toutes sortes de pistes et de neiges », a-t-il justifié. Il faudra donc attendre soit le slalom parallèle de Lech le 13 novembre, soit le début de la saison de slalom en décembre à Val d'Isère pour voir Clément Noël chausser à nouveau les skis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.