Ski alpin - Géant de Courchevel (F) : Worley frustrée après avoir fini au pied du podium

Ski alpin - Géant de Courchevel (F) : Worley frustrée après avoir fini au pied du podium©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mercredi 22 décembre 2021 à 16h40

Après sa cinquième place ce mardi, Tessa Worley a pris la quatrième place du deuxième slalom géant organisé à Courchevel. La Française n'a pas caché une pointe de frustration après avoir vu le podium lui échapper pour huit centièmes de seconde.



Tessa Worley est sur une pente ascendante... mais ça ne lui suffit pas ! La skieuse du Grand-Bornand, après avoir pris la huitième place lors du géant d'ouverture à Sölden puis la cinquième place ce mardi à Courchevel, a terminé quatrième à l'occasion de la seconde épreuve organisée dans la station de la Tarentaise. Le fait de terminer au pied du podium, à seulement huit centièmes de seconde de Marta Bassino, troisième, n'est pas au goût de la native d'Annemasse. « J'ai un sentiment de frustration, a-t-elle confié dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Etre au pied du podium ici à Courchevel, c'est frustrant parce que j'aurais aimé offrir une remise des prix avec un drapeau français aux supporters. » Si le résultat n'est pas à la hauteur des attentes, il y a toutefois du positif à tirer de ces deux jours de compétition. « Ce sont deux manches solides aujourd'hui (mercredi) et je suis contente du ski produit, affirme Tessa Worley. Chaque manche demande de l'adaptation, certaines me conviennent un peu mieux que d'autres. »

Worley : « Il m'a manqué un peu de fraîcheur »

Toutefois, l'enchaînement des efforts, avec quatre manches à haute intensité en l'espace de 24 heures, a pu poser problème à la double championne du monde de la discipline. « Là je manquais un peu de lucidité, c'est la quatrième manche des deux jours, il m'a manqué un peu de fraîcheur pour enfoncer le clou dans le dernier mur, c'est dommage », a affirmé Tessa Worley. La représentante du Grand-Bornand a également salué le fait d'avoir été « à la bagarre ». « Mon ski est bon, solide, c'est très intéressant, il y a de quoi faire pour la suite, ajoute-t-elle. Je repars quand même avec un sentiment très positif, et ce sentiment de frustration est aussi bon, ça veut dire que je peux faire mieux et que pour les prochaines courses, l'envie ne va faire que grimper. » Tessa Worley aura l'occasion de le prouver dès le 28 décembre prochain sur la piste de la station autrichienne de Lienz, qui accueillera le quatrième des neuf slaloms géants au programme de la saison de Coupe du Monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.